Cure d’ail

Rubrique

En 1990, j’ai fait une cure “ Mességué ” à Crans Montana (Suisse), dans un hôtel 5 étoiles, à prix promotionnel très intéressant dû à la guerre du Golfe, étant donné que les gros magnats du pétrole étaient bloqués dans leur pays et que l’hôtel devait tourner malgré cela ! Sur notre plateau du petit déjeuner, il y avait entre autres une gousse d’ail coupée en petits morceaux que nous devions prendre avec une tisane. Pour éviter toute odeur, ces petits morceaux devaient être avalés impérativement comme des cachets sans être mâchés ou croqués ! Ayant des problèmes de déglutition, j’ai mangé l’ail en plusieurs fois. J’étais très réticente au début car je ne digère pas l’ail tout cru (en salade par exemple) mais c’est passé sans problème et je vous assure, sans odeur pour le voisinage. En même temps, cela nettoie l’intestin pendant le transit.
Depuis, mon mari et moi suivons une cure au printemps et à l’automne et nos voisins font de même. »

Truc transmis par Jacqueline H. du Haut-Rhin, 82 ans

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 127

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Et si vous manquiez de vitamine D ?
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Le Guide du thé vert