De la Rhubarbe dans votre jardin

Rubrique

Gourmande, mais généreuse, vous ne regretterez pas de lui avoir fait une place au jardin, car son goût acidulé est délicat et réjouit le palais de l’entrée au dessert.

UNE RUSTIQUE FACILE À ÉLEVER
Plante vivace à feuillage persistant, elle supporte des températures assez basses jusqu’à – 10 °C.
À noter que, pour fleurir, elle a besoin d’être soumise à des températures inférieures à 6 °C ; dans nos régions, il faut donc surveiller l’apparition des hampes florales que l’on coupera à la base le plus tôt possible, car leur développement viendrait concurrencer la production de tiges. Pour planter de la rhubarbe, choisissez une exposition ensoleillée ou à mi-ombre, un sol neutre (…)

PRÉPARER LE SOL SOIGNEUSEMENT :
- en fin d’automne, apporter en surface une bonne couche de matière organique décomposée, enfouir à la bêche à 40-45 cm de profondeur ;
- dans le courant de l’hiver, faire un nouvel apport de compost mûr et enfouir à 30 cm ;
- au printemps, ameublir sur 30 cm de profondeur, apporter du terreau en surface et incorporer par griffages croisés avant de planter ou semer.
Les exigences de ces espèces ne permettent pas de cultiver avec succès en pot ou jardinière sur une terrasse ou un balcon.

CULTURE MODE D'EMPLOI :
- en automne, pailler avec des feuilles ou des déchets végétaux ;
- en fin d’hiver, nettoyer le pied en enlevant les tiges abîmées, désherber, apporter un engrais complet (azote, phosphore et potasse) et désherber ;
- au cours de la saison, prévoir un apport d’engrais complet, si possible à base d’algues vers juillet ; arroser régulièrement en veillant à ne pas laisser l’eau stagner au niveau du collet ; en cas de fortes chaleurs, ne pas hésiter à pailler.

SEMER OU PLANTER ?
Les deux sont possibles. Pour semer, utilisez des graines du commerce, sinon vous risquez d’obtenir des plants peu productifs ou de qualité gustative médiocre (acidité trop marquée) ;
- le semis s’effectue d’avril à juin en place sur un sol légèrement tassé et humide ;
- recouvrir les graines d’une couche d’un centimètre de terre très émiettée.
Cette technique donne des résultats plus aléatoires que la plantation.

Pour la plantation, de mars à octobre, vous pouvez choisir un plant de quatre feuilles ou un rhizome pourvu de deux à trois beaux bourgeons.

UNE LONGÉVITÉ REMARQUABLE
On connaît des plants de rhubarbe qui ont une centaine d’années et qui produisent toujours !
De façon habituelle, un pied de rhubarbe produit pendant plus de dix à quinze ans sans problème, on veillera cependant à le diviser tous les quatre-cinq ans pour relancer la production.

UNE PRODUCTIVITÉ INTÉRESSANTE
Un pied de rhubarbe produit raisonnablement de 1,5 à 3 kg de tiges par récolte avec un maximum de 5 kg par an.
Pour récolter : ne pas prélever toutes les tiges, en laisser trois ou quatre, ne prélever que les pétioles mûrs ; ne pas couper les tiges à la base, la partie qui va rester près du collet risque ensuite de pourrir et d’entraîner le pourrissement du collet ;

QUAND RÉCOLTER ?
À maturité, les tiges se colorent à la base en rose très soutenu ou en rouge suivant les variétés ; la récolte ne commence que deux ans après la plantation, elle s’étale en principe de mai à juillet, puis peut reprendre de septembre à octobre.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier des points qui guérissent
Les secrets d'un jeûne réussi
Les clés de l'alimentation santé