Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

De l’huile essentielle de camomille romaine…

On connaît bien la camomille dont on fait infuser les fleurs pour préparer des tisanes digestives ou préparatrices au sommeil. Ce sont ces mêmes fleurs, distillées par entraînement à la vapeur d’eau, qui permettent de produire aussi l’huile essentielle.

De culture très facile, très peu gourmande en eau, la camomille est une plante herbacée vivace, très parfumée, de 10 à 30 centimètres, aux feuilles persistantes de couleur vert blanchâtre. Elle pousse naturellement dans de nombreuses régions du globe, de l’ensemble de l’Europe à l’Égypte ou au Maroc.

*Attention : l’huile essentielle de camomille romaine, aussi connue sous le nom de camomille noble (Anthemis nobilis), ne doit pas être confondue avec celle de camomille allemande ou matricaire (Chamomilla recutita) dont les propriétés sont sensiblement différentes.

Indications 

Que ne fait-elle pas ? Calmante jusqu’à être pré-anesthésiante, antalgique, également anti-inflammatoire et antispasmodique, elle est particulièrement efficace pour apaiser et calmer de nombreux troubles, aussi bien d’ordre psycho-émotionnel que cutané ou digestif. En aromathérapie, on
l’utilise ainsi pour contrer les états de nervosité, d’anxiété, de colère
ou de stress, ou pour diminuer toutes sortes de douleurs : crampes intestinales, inconforts prémenstruels, névralgies, coliques ou poussées dentaires des nourrissons… Et ses propriétés cosmétiques ne sont pas en reste : elle peut dispenser ses bienfaits, notamment pour la peau, dans de nombreux soins, apportant là encore apaisement, confort, revitalisation.

• Soins des peaux sensibles ou fragiles : hydratante et apaisante, elle soulage les inconforts cutanés, redonnant à la peau force et souplesse. 

• Soins des peaux matures : promotrice de la synthèse du collagène (ces fibres cutanées qui boostent la fermeté et la tonicité du visage), elle a ainsi une action anti-âge.

• Soins des peaux irritées ou échauffées : anti-irritante et toujours apaisante, en plus d’être cicatrisante, elle aide à la régénération de l’épiderme, et peut rendre de précieux services en cas de légères brûlures, de coups de soleil ou quand la peau est un peu abîmée.

• Soins bien-être : relaxante et calmante, elle est aussi particulièrement bienvenue dans les huiles et baumes de massage, pour traiter les états de tension de l’esprit et de la peau. 

Précautions 

D’une grande douceur, elle est aussi dotée d’une excellente tolérance cutanée. Dépourvue des allergènes qu’on trouve si fréquemment dans les huiles essentielles, elle peut être utilisée en toute confiance sur toutes les peaux, et même celles des bébés.

Seule réserve : elle peut avoir des effets emménagogues (stimulant le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus), ce qui la fait déconseiller aux femmes enceintes.

Associations (1) 

Pour potentialiser ses propriétés, on peut utiliser l’huile essentielle de camomille romaine en synergie avec d’autres huiles.

⇒ Soins des peaux sensibles ou fragiles :

Angélique, basilic, bergamote, mélisse, myrrhe, ylang-ylang…

⇒ Soins des peaux matures :

Carotte, bois de rose, hélichryse, palmarosa, petitgrain bigarade, rose de Damas, santal…

⇒ Soins des peaux irritées ou échauffées :

Bergamote, bois de rose, géranium, hélichryse, néroli, romarin, sauge sclarée, rose de Damas…

⇒ Soins bien-être :

Basilic, géranium, lavande, marjolaine, orange douce, petitgrain bigarade, santal, mélisse…

(1) Note spéciale en période de Covid-19 : certaines huiles essentielles anti-inflammatoires ne sont pas recommandées en ce moment (voir l’article d’Anne Dufour p. 58). 
Attendez que le virus se soit éloigné pour les utiliser à nouveau. 

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

De l’huile essentielle de bois de santal…

Qui dit santal dit bois précieux, encens, rituels sacrés… Son histoire est aussi vieille que le monde, et ses propriétés utilisées depuis la nuit des temps… même si les indications de son huile essentielle ont évolué au fur et à mesure des connaissances sur sa composition et ses propriétés accumulées peu à peu. En soin cutané, elle peut participer à de nombreux cosmétiques maison, notamment destinés aux peaux matures et/ou sensibles, ou encore sujettes aux rougeurs.

Je fais mes cosmétiques avec de l’huile essentielle de bergamote

Allez, on se détend ! On calme son esprit, on répare sa peau et on efface ses imperfections pour retrouver son confort et son uniformité, une confiance en soi confortée et un esprit plus zen que jamais ! Et comment on fait ça ? Simple ! On inspire, on expire… on se fait plaisir avec l’huile essentielle de bergamote, et on l’intègre dans nos recettes de cosmétiques maison. Et voilà !

De l’huile essentielle de Bois de rose

Avec ses vertus anti-âge, c’est l’amie par excellence des peaux fatiguées, surtout quand elles sont un peu relâchées ou abîmées. Elle rend aussi bien des services aux peaux mixtes à grasses. Et son parfum est réputé pour ses notes apaisantes et positivantes. Autant de bonnes raisons d’en ajouter quelques gouttes à nos recettes de cosmétiques maison.

De l’huile essentielle de rose de Damas…

Si la rose est la reine des fleurs, l’huile essentielle de rose de Damas peut tout à fait être qualifiée de reine des huiles essentielles ! Puissante et envoûtante, elle a de multiples propriétés cosmétiques, et parmi les plus recherchées : elle magnifie la peau comme aucune autre, de la plus jeune à la plus mature, tout en embaumant toutes les préparations. Comment s’en passer dans les cosmétiques faits maison ?