Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des cerisiers dans la haie

Le cerisier s’imagine comme un arbre de plein vent, or on constate que les producteurs fruitiers, depuis une quinzaine d’années, conduisent avec succès leurs cerisiers en « mur fruitier ». L’important reste bien sûr de savoir comment tailler et entretenir cet arbre pour qu’il assure une récolte satisfaisante.

Un cerisier dans une haie taillée, quels avantages ?
– Avoir un petit jardin ne vous empêche pas de planter un ou plusieurs cerisiers. Avec cette méthode, le volume occupé par l’arbre est réduit : avec 2,20-2,50 m de haut, il s’étale en largeur sur 2 m et surtout son épaisseur totale ne dépasse pas 80 cm, soit 40 cm de chaque côté du tronc lorsque le cerisier est en plein développement !
– C’est aussi une bonne façon de ne plus regarder avec amertume des cerises inaccessibles ; tous les fruits sont localisés au bout des rameaux et la faible hauteur de l’arbre limite, d’emblée, les risques de chutes à la cueillette.
– Si vous acceptez un peu de transparence l’hiver dans la haie lorsque les arbres auront perdu leurs feuilles, vous verrez que les cerisiers dans une haie remplissent bien leur contrat. Ils participent à la délimitation de l’espace de façon variée et esthétique ;
– Ils sont peu gourmands en temps de taille, puisque le taille-haie leur va bien.
– Ils jouent un rôle actif dans l’écologie de la haie et du jardin : nidification des oiseaux et hébergement de divers insectes, alimentation des oiseaux, insectes variés ou petits frugivores comme le lérot, pollinisation des cerisiers voisins…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Articles liés