Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des douleurs au niveau du sternum…

Pathologie bénigne, le syndrome de Tietze* est l’un des diagnostics différentiels de la douleur d’infarctus du myocarde ou d’angine de poitrine, et ce pour plusieurs raisons : il se localise au niveau des cartilages reliant les côtes au sternum, en regard de la zone cardiaque. Et lorsque la douleur siège à gauche plutôt qu’à droite, le doute reste permis, d’autant que le phénomène s’accompagne souvent d’une anxiété similaire à celle de l’infarctus du myocarde. De nombreux appels au SAMU correspondent à cette pathologie d’ordre rhumatologique, plus fréquente qu’on ne le croit. Encore faut-il l’identifier !

Origines diverses

Dans la majorité des cas, ce syndrome ne connaît pas de cause évidente et survient de façon soudaine, chez l’adulte d’âge moyen le plus souvent. Pour autant, il peut accompagner de nombreuses situations : lors du sport, au cours d’un faux mouvement (secouer un tapis, faire un mouvement soudain de l’épaule…) ou dans la pratique musicale (guitare). Parfois, il est le fait d’une usure ou d’une inflammation localisée du cartilage concerné. Enfin, une fracture cartilagineuse, voire osseuse au niveau sternal ou costal, peut tout à fait simuler un syndrome de Tietze. L’existence d’un traumatisme direct (coup, ceinture de sécurité, chute…) permet d’orienter le diagnostic.

Sternum, clavicules et côtes…

Difficile d’aborder ce syndrome sans se pencher quelques instants sur cette zone thoracique particulière. Composé de 3 parties distinctes, manubrium en haut, corps du sternum au milieu et appendice xiphoïde en bas (pointe du sternum), le sternum est un os vertical situé au milieu de la face antérieure du thorax. C’est une sorte de bouclier protecteur du cœur qui a également et surtout pour fonction d’unir les 2 clavicules ainsi que les 7 premières paires de côtes. On parle d’ailleurs de l’appareil sterno-costo-claviculaire. Rappelons que le corps humain comporte 12 paires de côtes, dont 2 sont flottantes (aucune attache antérieure) et 3 autres reliées à la base du sternum par un cartilage commun. Le sternum est un os spongieux qu’on peut donc ponctionner pour étudier la fameuse moelle osseuse à l’origine de la production de cellules sanguines.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

Les fractures de côtes

Chute du haut d’un tabouret, éternuement violent, lésion par la ceinture de sécurité lors d’un accident de voiture… toutes ces situations peuvent se solder par une ou plusieurs fractures de côtes. Bénignes le plus souvent, elles peuvent s’avérer dangereuses dans certaines circonstances.