Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Épine calcanéenne, des solutions

Des lecteurs et lectrices nous ont écrit pour donner des pistes à la personne qui a passé une petite annonce dans le n° 240 p. 92 ; elle souffre d’une épine calcanéenne.

___

Silice ortie 

“Ma sœur en souffrait aussi fortement (avec inflammation des tendons) depuis plusieurs mois. Elle a tenté d’appliquer localement du silicium organique (témoignage d’une lectrice lu dans un des livres de Sophie Lacoste), des cataplasmes d’argile, elle a eu aussi des ondes de choc, sans succès. Depuis plusieurs jours, elle boit, matin et soir, un demi-gobelet du produit Ortie Silice (laboratoire Biofloral) et elle ressent une belle amélioration. Elle va continuer pendant 2 mois. À noter que le silicium n’est pas recommandé en cas d’insuffisance rénale grave.”

Mme Y. de l’Aveyron

Vinaigre de cidre 

“Je conseille de boire du vinaigre de cidre comme l’explique le Dr Claudine Luu, dans son livre paru en 2013, Arthrite, arthrose et douleurs articulaires – Moins souffrir ! – Phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, nutrithérapie... (Éditions Dangles). En voici un extrait :

‘Le vinaigre de cidre de qualité bio est un excellent allié de la santé et sa réputation n’est pas usurpée ! (…). Il a un effet bénéfique sur les tendinites, l’arthrose, l’épine calcaire du talon, etc. (…). On le prend à raison d’une cuillère à soupe dans un verre d’eau froide ou tiède, trois fois par jour : le premier verre à jeun le matin, les deux autres avant et pendant les repas. Si vous êtes sensible au goût acide, vous pouvez réduire la dose à une cuillère à café par verre d’eau.'”

Mme D. de l’Aube

Mésothérapie

“J’ai été traité 2 fois à 5 ans d’intervalle par la mésothérapie (par 2 médecins différents), et avec succès (2 à 3 séances à chaque fois). Ces médecins passent, pour exercer cette spécialité, un diplôme universitaire. Il s’agit de petites injections d’un médicament anti-inflammatoire (très localisé). Je n’ai constaté aucun effet secondaire. Pour éviter les récidives, il est conseillé de consulter un podologue qui fera exécuter des semelles (ou les fera lui-même). Pour la mésothérapie, renseignez-vous auprès du corps médical, tendance homéopathie – phytothérapie de préférence… Mais mon médecin actuel (généraliste expérimenté “pur et dur”) la pratique très bien et avec réussite. Prévoir entre 40 et 60 € la séance, le médicament est remboursé. Je précise que la mésothérapie est efficace aussi pour les douleurs rhumatismales localisées (nuque, épaules, bas de la colonne lombaire…).”

M. A. d’Isère

Magazine

Produit

Sponsorisé

Pour aller plus loin