Genévrier (Juniperus communis)

Contre les rhumatismes et les infections urinaires
Rubrique

Les baies de genévrier sont recommandées dans de nombreuses indications, allant de la fatigue aux infections urinaires, en passant par les vieilles douleurs !

Le genévrier commun (Juniperus communis) est un arbuste en forme de pyramide étroite, reconnaissable à ses petites baies (entre 5 et 7 millimètres de diamètre) qui mûrissent en devenant bleu très foncé, presque noires. Parfois, surtout en montagne, l’arbuste est tout petit, reste à ras du sol, mais il arrive, dans certains terrains, qu’il se prenne pour un arbre et mesure jusqu’à 12 mètres de haut ! Il lui faut trois ans avant que ses fruits arrivent à maturité, ensuite, il porte généralement des fruits encore verts et des fruits mûrs en même temps. Cet arbuste est très fréquent en France et il se plaît dans les terrains incultes, dans les friches, des plaines à la haute montagne.

UN ANTISEPTIQUE ANCESTRAL
Les baies de genévrier et la fumée obtenue en faisant brûler son bois sont, semble-t-il, réputées antiseptiques depuis des millénaires et ont été utilisées à ce titre en prévention d’épidémies comme la peste.

UNE PANACÉE POUR LES ANCIENS
Au Moyen-Âge, le genévrier apparaissait comme une plante miraculeuse. On l’employait aussi bien contre les maux de tête que les troubles rénaux ou urinaires. Sainte Hildegarde de Bingen, elle, l’utilisait pour soigner les poumons et le foie et conseillait d’en ajouter des rameaux à l’eau du bain pour faire tomber la fièvre.

SURTOUT LES BAIES
Bien que toutes les parties de l’arbuste aient leur intérêt, des extrémités des rameaux aux fleurs, c’est surtout les baies que l’on emploie, en particulier pour leur côté pratique !

DES VERTUS CONFIRMÉES
La science et les pratiques médicales modernes ont confirmé les nombreuses vertus du genévrier. Le genévrier est un tonique des voies digestives, un antiseptique pulmonaire, digestif, urinaire et sanguin, un dépuratif et un diurétique, mais aussi un excellent anti-rhumatismal qui favorise l’élimination des toxines et de l’acide urique et il est utile en cas de diabète.

UNE LONGUE LISTE D'INDICATIONS
Le genévrier, surtout sous forme de baies, peut vous aider à vous débarrasser de nombreuses pathologies et vous pouvez le mettre à profit, en usage interne, en cas de :
- digestion lente et fermentations intestinales
- lassitude générale et prévention des maladies infectieuses
- affections des voies urinaires : le genévrier donne une odeur de violette aux urines
- goutte et rhumatismes
- diabète
- menstruations douloureuses
- excès d’albumine.
Surtout sous forme d’huile essentielle, le genévrier peut également être employé par voie externe pour soulager les rhumatismes ou lutter contre les infections respiratoires, la fatigue… L’huile essentielle traverse la barrière cutanée et va délivrer les bienfaits du genévrier au coeur de l’organisme.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent
Plantes Sauvages Comestibles
Recettes gourmandes anti-cancer