Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Il fait trop chaud pour s’agiter !

Si le soleil nous dope le moral, sa chaleur aurait plutôt pour effet de mettre notre chien à plat. Or, contrairement à une idée reçue, le mois de septembre peut s’avérer aussi dangereux que juillet ou août … justement parce que l’on a tendance à relâcher sa vigilance !

S’il y a bien un animal qui n’est pas vraiment équipé pour supporter la chaleur – encore moins la canicule – c’est le chien ! Contrairement au chat (qui a aussi ses limites), il ne peut pas revendiquer d’ancêtre ayant vécu dans le désert. Contrairement à l’humain, il n’a pas de glandes sudoripares sur l’ensemble du corps lui permettant de transpirer et ainsi maintenir sa température corporelle dans des limites acceptables pour lui. Enfin, pour les chiens originaires du grand nord, il faut en plus compter sur une fourrure très épaisse et fournie : pas le genre de tenue adaptée pour l’été… ni même l’été indien !

ET SI C’ÉTAIT UN COUP DE CHALEUR ?
Les animaux obèses, très jeunes ou très âgés et/ou de race brachycéphale (à museau court) sont les plus vulnérables aux coups de chaleur.
Chez eux, il faut donc y penser, même au mois de septembre ! Une respiration anormalement rapide et une agitation inhabituelle en sont les premiers signes. Puis, tout s’aggrave très vite : le coeur de votre compagnon se met à battre trop vite (tachycardie), ses yeux et ses muqueuses buccales deviennent rouges et sa salive, écumante. Enfin, il s’écroule et tombe dans le coma, victime d’oedème pulmonaire et d’oedème cérébral.

C’EST UNE URGENCE VÉTÉRINAIRE
Mettez immédiatement votre animal au frais, arrosez-le et mettez une serviette humide autour de lui, puis amenez-le chez le vétérinaire après avoir prévenu ce dernier de votre arrivée imminente. Une hospitalisation avec mise sous perfusion, soutien cardiaque, rénal et injections de médicaments visant à lutter contre l’oedème s’impose. Le pronostic est d’autant meilleur que votre chien était en bonne santé et que l’exposition à la chaleur a été de courte durée.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

Sécheresse oculaire

“Je souffrais de sécheresse oculaire. Après avoir vu un ophtalmologiste, il m’a expliqué (pour mon cas) que je souffrais de rosacée oculaire provoquant l’obstruction des glandes situées à l’intérieur de…