J’ai été piqué.e

Rubrique

Petits désagréments au milieu du paradis estival, les insectes et autres animaux piqueurs nous attendent parfois au tournant !

Madame Moustique a besoin de s’abreuver pour nourrir ses petits, Miss Guêpe déteste qu’on lui marche dessus, Madame Méduse adore les contacts rapprochés…  Dans certains cas, on peut éviter les mauvaises rencontres, en repoussant simplement les petits agresseurs, en particulier avec les huiles essentielles. Et, au pire, si la rencontre est inévitable, il existe des moyens simples de vite l’oublier.
Attention cependant avec les hyménoptères (guêpes, abeilles et frelons) : leur piqûre peut déclencher une réaction allergique. Si la personne « enfle », si elle ne se sent pas bien, mieux vaut la conduire sans tarder aux urgences…

POUR LES FAIRE FUIR...
LES HUILES ESSENTIELLES RÉPULSIVES
En diffusion dans l’atmosphère ou bien en mettant quelques gouttes sur l’oreiller, les vêtements : citronnelle bien sûr, mais aussi basilic, géranium rosat, eucalyptus, bergamote, menthe poivrée, lavande, lavandin ou clou de girofle. Vous pouvez également en mettre sur votre peau en les diluant au préalable avec une huile de massage.

SUR LA PEAU
Le Docteur Valnet avait mis au point une formule bien pratique à utiliser à même la peau comme répulsif : Volarome, qui contient à la fois des huiles essentielles de lavandin, de géranium, de sauge, de menthe, d’eucalyptus globulus et de citronnelle.

DANS LA CUISINE
DE L'OIGNON, DU CITRON OU DE L'AIL
En cas de piqûre d’insecte, frottez avec un oignon coupé en deux pendant quelques minutes pour soulager. Vous pouvez également utiliser un quartier de citron, ou encore une gousse d’ail coupée en deux.

LES HUILES ESSENTIELLES
LAVANDE ASPIC OU TÉGAROME
Quel que soit l’insecte qui vous a piqué, vous pouvez utiliser l’huile essentielle de lavande aspic en mettant directement une goutte sur le bouton, ou bien faire de même avec le Tégarome du Dr Valnet (l’intérêt du Tégarome, c’est qu’il peut servir à soigner à peu près tous les petits bobos pendant les vacances : coups, bleus, bosses, égratignures, etc.). Renouvelez tous les quarts d’heure au besoin.

DANS LA NATURE
LE PLANTAIN
Calmant et désinfectant, le plantain soulage rapidement les piqûres d’insectes et reste, en général, un soin de tout premier ordre pour toutes les affections cutanées. C’est la feuille que l’on utilise après l’avoir froissée. Dans les campagnes, on dit généralement que l’idéal consiste à prendre trois feuilles de végétaux différents (pas d’ortie évidemment !) dont une de plantain et de les froisser ensemble sur la piqûre pour calmer immédiatement douleur et démangeaisons.

LA FEUILLE DE BASILIC
Sans aller aussi loin que la légende indiquant le basilic comme antidote de la piqûre de scorpion, ses feuilles écrasées sur les piqûres d’insectes (guêpes et abeilles après avoir retiré le dard, par exemple) soulagent bien la douleur. Les feuilles de persil ou de sauge sont également efficaces.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Les secrets d'un jeûne réussi
Les plantes qui guérissent (Poche)
Diététique de l'expérience