J’ai mal… à la gorge

Rubrique

On appelle angine une inflammation de la gorge (pharynx, amygdales, voile du palais) provoquant une gêne à la déglutition.

Elle prend différents aspects selon la cause : elle peut être d’origine bactérienne, mais c’est le plus souvent une infection virale. De nombreux remèdes naturels permettent de l’enrayer rapidement.

Mâchez de l’ail

Le soir, mâchez longuement une gousse d’ail et, à la fin, avalez aussi cet ail mastiqué (si vous le pouvez), sinon crachez-le. En faisant cela 3 à 5 soirs de suite, on vient à bout d’un mal de gorge récalcitrant. Évidemment, il ne faut pas craindre les haleines fortes… Ou mâchez un peu de persil ou de graines de cumin ensuite pour faire passer un peu l’odeur…

Des cataplasmes

Cataplasme de pomme de terre

Avant de vous coucher, faites cuire 2 pommes de terre de taille moyenne. Lorsqu’elles sont bien cuites, laissez-les refroidir un peu, enveloppez-les dans un torchon de cuisine propre et pressez pour les écraser. Appliquez le tout sur votre gorge et gardez ce « cataplasme » toute la nuit.

Des huiles essentielles

Bain préventif

À mettre en pratique si l’un de vos proches a une angine… Le soir, prenez un bain dans lequel vous ajoutez dix gouttes d’huile essentielle de ravintsara, cinq gouttes d’huile essentielle de niaouli et cinq gouttes d’huile essentielle de thym à thymol diluées dans une base pour bain.

Purification de l’air ambiant

Pour éviter de contaminer votre entourage et pour accélérer le retour à la normale en ce qui vous concerne, faites diffuser des huiles essentielles d’eucalyptus globulus ou radiata, de sapin baumier, de lavande, de ravintsara et de niaouli dans votre intérieur. Disposez-les pour cela dans un diffuseur d’arômes ou une coupelle posée sur un radiateur. Vous pouvez alterner ou faire des mélanges.

Des miels

La cuillerée de miel

Dans une cuillerée à café de miel, ajoutez une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé ou de cannelle ou de menthe poivrée ou de ravintsara ou de sapin baumier ou de laurier noble ou d’origan vert ou de pin sylvestre ou encore de thym à thymol. Sucez la cuillerée de miel ou utilisez-la pour sucrer une tisane de plante aromatique (thym, romarin, sauge…) ou de tilleul. Renouvelez une ou deux fois par jour. Ne dépassez pas les doses, souvenez-vous que les huiles essentielles sont surpuissantes et doivent toujours être employées avec prudence, qui plus est par voie interne.

Un sirop

Sirop d’erysimum

Faites bouillir 30 g d’erysimum et 10 g de réglisse (sauf si vous souffrez d’hypertension) dans un litre d’eau jusqu’à réduction du tiers. Ajoutez 200 g de sucre complet et faites chauffer au bain-marie jusqu’à obtenir la consistance d’un sirop. Mettez en flacon. Prenez-en 4 à 5 cuillerées à dessert par jour.

Des tisanes

Décoction de bardane

Mettez 40 g de racines fraîches dans un litre d’eau froide, faites chauffer et laissez bouillir pendant 10 minutes. Laissez encore infuser 5 minutes puis filtrez. Buvez 2 à 3 tasses par jour.

Tisane aromatique apaisante

Dans un demi-litre d’eau froide, mettez un morceau de bâton de cannelle, deux feuilles de laurier, quatre clous de girofle, deux brins de thym et faites chauffer le tout. Laissez bouillir deux minutes, puis infuser dix minutes et filtrez. Sucrez avec du miel. Buvez de préférence cette tisane le soir, car elle a aussi des effets relaxants.

Et des gargarismes

Gargarismes de céleri

Passez quelques branches de céleri à la centrifugeuse pour récupérer le jus que vous utiliserez en gargarismes, plusieurs fois par jour.

Gargarismes de citron

Faites des gargarismes avec du jus de citron dilué dans un verre d’eau tiède. Et avalez la préparation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Trucs et astuces de santé