Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La Bignone de Virginie

J'ai descendu dans mon jardin...

… Au loin, dans la forêt, un immense feu rougeoie. Point de fumée, juste le vent qui chante dans les plumes des colibris. Bruit du nectar qui déferle dans des gorges rubis. Immense brasier qui court dans les taillis, volubile qui s’emporte et flamboie...

Nom commun : jasmin ou trompette de Virginie, jasmin trompette.
Genre et espèce : Campsis ou Tecoma radicans.
Famille : BIGNONIACEAE : arbres, arbustes, lianes des régions tempérées à tropicales ; feuilles souvent opposées ; fleurs à 5 sépales et pétales ; fruits le plus couramment en capsules.
Origine : Est des États-Unis.
Hauteur : 8 à 10 mètres.
Floraison : de juin à septembre.

*

⇒ Les feuilles opposées sont imparipennées, c’est-à-dire composées d’un nombre impair de folioles (7, 9 ou 11). Les folioles sont ovales, dentées et pointues à l’apex.

⇒ La bignone est une plante grimpante qui s’accroche à son support à l’aide de crampons, comme le lierre. Les crampons sont de courtes racines adventives se développant sur la tige. Ces racines n’assurent pas la fonction d’approvisionnement en eau et autres substances.

*

⇒ Les fleurs sont en forme de trompettes de 6 à 8 cm de long. Elles sont regroupées en bouquets terminaux. L’épais calice tubulaire se termine par 5 lobes aigus. La corolle est constituée de 5 pétales plus ou moins groupés en 2 lèvres, une plus grande à 3 lobes et l’autre plus petite à 2 lobes dans laquelle s’abritent 4 étamines didynames (2 grandes dominant 2 petites) ainsi qu’un staminode (étamine stérile) réduit à un filet.

*

⇒ Les étamines courbées se terminent par une anthère biloculaire à 2 loges indépendantes se faisant face à l’horizontal. L’ovaire est supère avec, à sa base, un nectaire en forme de disque circulaire. Le style s’achève par un stigmate divisé en 2 lamelles membraneuses qui se refermeront l’une sur l’autre lorsqu’une certaine quantité de pollen s’y sera déposé.

*

⇒ Le nectar de la bignone, riche en saccharose, attire, dans son milieu naturel, le colibri, son principal pollinisateur.

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

La campanule à feuilles de pêcher

Aujourd’hui, je suis retournée en enfance. Assise au milieu des herbes folles, j’écoute et scrute le petit monde qui s’active autour de moi. Odeur des graminées, des fleurs, de la terre et, tout près, le son rassurant d’une maison qui vit. J’entraperçois à travers le bleu des clochettes qui se balancent mollement, ma mère, au pas de la porte, qui me sourit. Alchimie entre l’azur et l’amour.

Le forsythia

Après tout ce blanc vient le vert
Le printemps vient après l’hiver.
Après le grand froid le soleil,
Après la neige vient le nid, 
Après le noir vient le réveil,
L’histoire n’est jamais finie…

Claude Roy Une histoire à suivre

L’Hibiscus de Syrie

… une vieille édition du Littré à la main, curieuse de savoir ce que dit ce dictionnaire au sujet de cet arbuste aux grandes fleurs non parfumées, mais aux pétales soyeux et colorés, qui donnent de la gaîté au jardin, du mois de juillet au mois d’octobre.