L’arbre décisionnel !

Examens de santé : accrochez-vous à ses branches…
Rubrique

La hiérarchie des examens de santé demandés par le médecin généraliste ou le spécialiste obéit à une démarche médicale logique et progressive. C’est l’arbre décisionnel.

« Docteur, pourquoi ne pas me faire un scanner tout de suite plutôt que de passer une échographie et de faire une prise de sang ? »…
Nombreux sont les médecins à être interpellés de la sorte par leurs patients qui ne comprennent pas toujours leur stratégie en matière de prescription des examens complémentaires.
Économies de santé obligent, les médecins ne peuvent pas (plus ?) prescrire à tout va. En effet, le médecin traitant est devenu « comptable » de ses prescriptions, qui font l’objet chaque trimestre d’un Relevé Individuel d’Activité et de Prescriptions, le RIAP. Le médecin est tenu de rester dans « les clous » en matière de prescriptions, faute de quoi il risque d’être rappelé à l’ordre ou sanctionné.

L’ARBRE DÉCISIONNEL
- C'est un outil de décision utilisé en médecine comme dans d’autres domaines.
- Il se présente sous la forme graphique d’un arbre, à l’instar d’un arbre généalogique, avec un tronc central, des branches qui représentent une décision, un évènement, une constatation clinique… et des nœuds qui se divisent pour donner d’autres branches.
- Il y a autant d’arbres décisionnels qu’il y a de pathologies, de situations ou de circonstances.
- En fonction du cas médical, le médecin progresse vers une direction qui l’amène au diagnostic et au choix du traitement.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de tisanes
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent