Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Le chèvrefeuille d’hiver

Nom commun : chèvrefeuille d’hiver.
Genre et espèces : Lonicera fragrantissima.
Famille : CAPRIFOLIACEAE : petits arbres, arbustes ou lianes ; feuilles opposées ; fleurs en grappe ou en panicule ; corolle régulière ou à 2 lèvres ; fruit : en général une baie.
Origine : Chine.

*

⇒ Cet arbuste étalé de 2 à 2,5 m de haut et 3 m de large est un chèvrefeuille qui a perdu son caractère caprin, ni ne grimpe, ni ne saute. C’est un beau buisson aux branches souples et retombantes. 

⇒ Les feuilles sont opposées, ovales, de couleur vert-foncé dessus et bleu-vert au revers. Les jeunes feuilles peuvent avoir les bords légèrement piquants. Selon les climats, le feuillage peut être semi-persistant (dans les régions aux hivers doux) ou caduc (dans les régions aux hivers froids).

*

⇒ Les petites fleurs de couleur blanc-crème s’épanouissent du mois de décembre au mois de mars. Elles apparaissent par petits groupes de deux à l’aisselle des futures feuilles qui ne surgiront qu’en fin de floraison. La corolle à 2 lèvres est tubulaire, 4 pétales soudés entre eux pour la lèvre supérieure, un seul pour la lèvre inférieure.

*

⇒ Le parfum très puissant des fleurs rappelle, pour certains, le jasmin et les fruits. Il s’exprime plus fortement en fin de journée. Les fleurs sont nectarifères et mellifères, une manne pour les insectes et les abeilles en cette période d’hiver.

*

⇒ Les baies rouges collées deux à deux, matures à la fin du printemps et en début d’été, font le délice des oiseaux. Elles ne sont pas comestibles pour les humains, car vomitives.

*

 

Magazine

Pour aller plus loin

L’arbre aux chatons de soie

J’ai descendu dans mon jardin…

“Dans mon jardin, il y a un arbre qui, l’hiver, se pare de pendeloques végétales blanc-argenté, sortes de longs stalactites opalescents. Les illuminations colorées qui parsèment les villes et les chaumières n’ont pas sa poésie. Ici, pas d’artifices, juste la nature qui semble mettre un point d’honneur à célébrer ces fêtes de fin d’année. Sans excès, sans nuisances, en toute humilité.”

Les agastaches

J’ai descendu dans mon jardin…

Et qui jouait à cache-cache
Derrièr’ la mâche et la pistache ?
Moustaches dont on s’amourache,
Longs panaches couleur bourrache,
Baisers voraces… d’Agastache.

L’arbousier

Je suis partie, sous un arbre en feuilles, fleurs et fruits, sous celui dont une légende corse dit que le Christ s’y est caché pour tenter de se soustraire aux Romains venus le chercher.

L’arbre à papillons

Comme j’aimerais, un instant, être cet arbre aux papillons pour que Machaon, Vulcain, Paon du jour, Moro-sphinx, Petite tortue et Le grand ou petit Apollon viennent se poser sur mes bras tendus. Et là, au milieu de cette farandole de couleurs et de caresses effleurées, je goûterais, un instant, au bonheur éternel qu’offre gracieusement Dame Nature.