Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Le Chysanthème d’Inde

Nom commun : chrysanthème d’Inde, marguerite d’automne.
Genre et espèce : Chrysanthemum indicum.
Famille : ASTERACEAE : plantes herbacées ou arbustes ; fleurs réunies en capitules ; fruit : un akène.
Floraison : de septembre à novembre.
Origine : Asie orientale.

*

⇒ Les jeunes pousses et les pétales peuvent être consommés crus ou cuits. Les fleurs, feuilles et tiges fortement aromatiques, utilisées depuis longtemps dans la médecine traditionnelle chinoise, sont encore de nos jours employées en phytothérapie, notamment pour leurs propriétés fébrifuges et stomachiques.

*

Chrysanthemum indicum est, à l’origine, un chrysanthème (qui vient d’Asie et non pas d’Inde) à petites fleurs jaunes. Son nom découle du grec chrysos et anthemon signifiant « fleur d’or ». Son croisement avec d’autres espèces donnera naissance au fil du temps aux chrysanthèmes hybrides modernes.

*

⇒ Les feuilles aromatiques sont alternes. Elles ont un limbe ovale à plusieurs lobes et sont pubescentes. 

⇒ L’inflorescence est un capitule, un ensemble de petites fleurs réunies sur un réceptacle. Les fleurs périphériques sont des fleurs femelles fertiles dont la corolle est en forme de ligule (plusieurs petits pétales soudés). Les fleurs centrales sont hermaphrodites. Leur corolle est un petit tube à cinq dents.

*

⇒ Si le chrysanthème est associé dans notre culture à la Toussaint et au chagrin, ce n’est pas une généralité dans le reste du monde. Au Japon, il est le symbole de la famille impériale. En Australie, c’est la fleur que l’on offre à l’occasion de la fête des mères. En Chine, il signifie la bonne humeur.

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

Prunellier

Dans les fourrés épais qui forment des haies, là où les oiseaux aiment nicher au milieu des rameaux acérés, une multitude de petites fleurs blanches s’épanouissent sur des arbrisseaux encore nus.

Le cosmos bipenné

J’ai descendu dans mon jardin…

Les cosmos aériens descendent des étoiles,
Se posent sur mon mal, ma douleur animale.
Les cosmos aériens, qu’ils soient roses, jaunes ou mauve,
Ont donné à mon coeur comme une couleur fauve.

Michel Boileau, extrait de Les cosmos.

L’Œillet d’inde

D’un bon pied, bon œil, m’en vais parcourir les allées de mon potager. Sur la terre assoiffée, des petites dindes se prélassent dans des habits chatoyants. Tentent de me taper dans l’œil avec leurs reflets de soies damassées. Clins d’œil et œillades envoûtantes me font succomber, ces petites dindes vont me coûter les yeux de la tête. Beaucoup plus que si je partais pour les Indes y chercher des œillets.