Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Le pêcher (Prunus persica)

Cet arbre originaire de Chine s’est d’abord introduit dans nos vergers royaux avant de pénétrer dans nos modestes jardins.
Très digeste, la pêche facilite la digestion. Les feuilles et les fleurs sont laxatives, vermifuges, diurétiques et sédatives. Récolter des fleurs est un jeu d’enfant. Posez au sol un drap propre tout autour de votre pêcher et secouez délicatement l’arbre en fleurs.

POUR LES ENFANTS NERVEUX
> Infusion
: dans une tasse de lait bouillant, jetez une cuillerée à café de fleurs séchées. Couvrez, laissez infuser dix minutes puis filtrez. Sucrez avec du miel.

POUR AVOIR UNE JOLIE PEAU
> Infusion :
dans une tasse à thé, disposez cinq à six pétales secs et versez dessus de l’eau bouillante. Laissez infuser dix minutes et buvez en laissant les pétales au fond. Buvez deux tasses par jour pendant une dizaine de jours.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Pour aller plus loin

Le coquelicot (Papaver rhoeas)

Pour notre plus grand bonheur, le coquelicot a recolonisé nos paysages. Utilisé depuis des siècles, il a encore, dans les campagnes, la réputation de soulager les rhumatismes, la toux, les bronchites, les angines et la coqueluche.

Le liseron (Convolvulus arvensis)

Il n’est point nécessaire de vous décrire les endroits où vous pourrez trouver cette plante. Puisqu’elle a décidé d’envahir notre quotidien, autant s’en servir. En usage médicinal, le liseron est recommandé en cas de constipation liée à une insuffisance hépatique. Toute la plante, racines, tiges et feuilles renferment une résine à l’action purgative.

La fausse bruyère (Calluna vulgaris)

« Quand vient St Matthieu, à l’été on dit adieu. » Alors, récolte les dernières pailles et derniers grains avant que la pluie ne les gâte, puis va dans les landes et remplis ton panier des grappes de la « bucane ». Ainsi tu pourras soigner ton moral, ta peau, tes reins et tes os.