Le thym...

...anti-rhume et digestif
Rubrique

La famille des thyms compte plus de 300 espèces différentes, des plantes aromatiques très résistantes qui ont en commun le besoin de soleil et qui aiment les collines arides et rocailleuses des pourtours méditerranéens.

Originaire du bassin méditerranéen et de l’Asie centrale, le thym a de petites fleurs roses et de petites feuilles épaisses, recouvertes d’un duvet gris sur la face inférieure. Les deux espèces les plus utilisées sont le thym commun (Thymus vulgaris), courant dans nos cuisines, et le serpolet, ou thym sauvage (Thymus serpyllum), à l’arôme moins fin, mais très concentré en principes actifs.

Il soigne tout !

Le thym est une plante dont les vertus très nombreuses en font un véritable remède. En tisane, il peut aussi bien soulager vos spasmes intestinaux que chasser votre rhume. Expectorant, antispasmodique, anti­septique, anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, le thym est inscrit sur la liste officielle des plantes à usage médicinal de la Commission Européenne. De tous temps, il a été recommandé aussi bien pour soigner les maladies de la zone respiratoire (du rhume à la bronchite en passant par la grippe) que les troubles digestifs, les infections urinaires, la fatigue, les problèmes hépatiques ou encore les rhumatismes.

Même les maladies cardio-vasculaires

Depuis les années 2000, ce sont surtout les effets du thym sur la santé cardio-vasculaire qui mobilisent les scientifiques. En effet, certains d’entre eux ont découvert que l’un des composés du thym, le thymol, empêchait l’agrégation des plaquettes sanguines, une réaction de coagulation dont l’excès peut provoquer des thromboses (un caillot qui se forme dans un vaisseau sanguin) et de l’artériosclérose. Par ailleurs, le thym augmente la production d’oxyde nitrique, une substance qui participe à la souplesse des vaisseaux sanguins et qui leur permet de se dilater. Sans doute l’activité antioxydante du thym est-elle responsable, au moins en partie, de ces bienfaits sur la santé cardio-vasculaire, mais les mystères de la plante n’ont pas encore tous été levés. Attention cependant : si vous êtes sous anticoagulants, demandez conseil à votre médecin.

Comment l’utiliser ?

On trouve le thym sous forme de plante sèche. Choisissez-le si possible issu de l’agriculture biologique. Mettez simplement une petite branche dans votre tasse, recouvrez d’eau chaude et laissez infuser 10 minutes avant de boire. Le matin, c’est excellent pour remplacer le café. Vous pouvez en prendre deux à trois tasses par jour.

Le miel de thym

Dans les montagnes grecques, en Turquie, en Sicile ou en Provence, les apiculteurs disposent leurs ruches au milieu des champs de thym sauvage. Aux qualités antiseptiques, anti-inflammatoires et anti-rhumatismales du thym, s’ajoutent les bienfaits du miel.

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier de lithothérapie
Mon cahier de réflexologie plantaire