L’épicondylite

Rubrique

Quand le coude dit STOP, c’est le fameux Tennis Elbow qui se manifeste !

Se servir d’un tournevis ou d’un outil de jardin, tenir le guidon d’un vélo ou tout simplement ouvrir sa porte avec la clé… il n’en faut pas beaucoup plus pour souffrir du coude en cas d’épicondylite, une tendinite qui affecte le côté externe du coude et qui frappe surtout les travailleurs manuels. Encore appelée « tennis elbow », en référence à la tendinite du tennisman, l’épicondylite fait partie de la grande famille des tendinites, autrement dit des inflammations des tendons liées le plus souvent à une surutilisation. Dans la plupart des cas, c’est une utilisation abusive du coude qui est à l’origine. Le monde du travail est le plus grand pourvoyeur, devant les travaux domestiques répétitifs, le sport et le bricolage.

ENTRE 30 ET 50 ANS SURTOUT
Cette tendinite du bord extérieur du coude se manifeste plutôt entre 30 et 50 ans. Si la tenue d’un manche expose à une épicondylite, d’autres causes ou circonstances favorisantes peuvent être retrouvées.

ÉPICONDYLE : QUÈSACO ?
Difficile d’évoquer cette tendinite sans parler de l’épicondyle, une petite saillie osseuse située sur l’extérieur du coude. Et rien de plus facile pour la repérer : il suffit tout simplement de poser ses doigts sur l’extérieur du coude et de bouger le poignet et les doigts. Sous l’effet du mouvement, les insertions tendineuses des muscles vont bouger sous les doigts.

DES DOULEURS INTENSES
Sans surprise, l’épicondylite va d’abord se manifester par une douleur sourde au niveau de l’insertion des tendons des muscles, irradiant parfois vers l’avant-bras et vers la main. Curieusement, la flexion du coude est indolore, au contraire de l’extension du fait de la mise en tension passive des muscles épicondyliens. Si rien n’est fait et si l’on continue l’activité responsable, la douleur va s’accroître progressivement et va rendre douloureuses les activités de la vie courante avec une impossibilité d’effectuer des mouvements de vissage notamment ou de serrer le manche d’un objet.

L’ARGILE VERTE, UNE BONNE ALTERNATIVE
Les cataplasmes à base d’argile verte humide peuvent aussi donner de bons résultats. Déposez l’argile chaude sur l’épicondyle et recouvrez le tout d’un film alimentaire étirable ou d’une bande. Vous pouvez aussi soulager les douleurs en déposant une bouillotte chaude sur l’épicondyle.

PIÈGES EN TOUS GENRES
Attention, une douleur au niveau de l’épicondyle n’est pas nécessairement une tendinite des muscles épicondyliens car certaines pathologies peuvent simuler un tennis elbow :
- Lésion du cartilage de la tête du radius
- Inflammation de l’articulation radio-cubitale (entre le radius et le cubitus)
- Lésion du ménisque dans l’articulation radio-cubitale
- Atteinte des ligaments du coude
- Compression du nerf radial
- Douleur projetée sur le coude provenant d’un conflit entre deux vertèbres cervicales (5e, 6e ou 7e).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
Mon cahier d'homéopathie
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions
Ma bible de l'homéopathie