Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Les perturbateurs endocriniens, un problème global

– Le grand désordre hormonal, ce qui nous empoisonne à notre insu
Corinne Lalo. Éditions Le Cherche Midi - 560 pages - 14 x 21 cm - 19 € (numérique 11,99 €).

Les perturbateurs endocriniens, autrement appelés perturbateurs hormonaux, sont partout. Depuis la sortie de la Seconde Guerre mondiale, l’industrie chimique a déversé dans l’environnement plus de 150000 substances chimiques capables d’imiter nos hormones. Ne pas se voiler la face, c’est toute l’ambition de cette vaste enquête menée par Corinne Lalo. La journaliste, grand reporter spécialisée dans la santé, est la coautrice du Livre noir du médicament, et de Se soigner sans médicaments de A à Z. Elle s’attaque cette fois par le menu aux causes du grand dérèglement hormonal pour démêler les mécanismes à l’œuvre d’une situation sanitaire généralisée et inextricable. En s’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, elle dresse une liste alarmante des effets délétères de cette pollution sur la faune et les humains. Il y a, entre autres, la féminisation des poissons, le micropénis des alligators, mais aussi les problèmes des couples à procréer, l’explosion des cancers du sein et de la prostate, la multiplication des obèses, des diabétiques, des allergies, jusqu’aux déficiences cérébrales chez les enfants. Au fil des 500 pages, les explications sont limpides, avec des résumés à la fin de chaque chapitre et des schémas pour visualiser. De plus une longue introduction reprend le b.a.-ba du fonctionnement des hormones. L’ampleur de l’empoisonnement chimique a des conséquences sur nos vies, menace les générations futures et tous les êtres vivants. Heureusement, face à l’étendue du désastre, des solutions existent, à condition de regarder avec un œil nouveau, non seulement les maladies directement liées aux dysfonctionnements hormonaux, mais également toutes les maladies multifactorielles sans cause exacte connue et liées à la pollution environnementale. Cette démarche holistique décloisonnée invite ainsi à envisager le problème de cette pollution d’un point de vue global pour retrouver un équilibre.

 

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

La santé : sans pesticides, c’est mieux !

Les pesticides sont au cœur de l’agriculture conventionnelle. On les retrouve dans l’alimentation et dans notre corps. La responsabilité de ces poisons dans la dégradation de la santé est désormais scientifiquement admise, mais l’agro-industrie continue de les utiliser largement. Pour le mouvement Générations Futures, c’est loin d’être une fatalité. Ses militants veillent au grain, et agissent sur tous les plans.