Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Médecine vétérinaire préventive

Beaucoup de problèmes évoluent en silence et lorsqu’ils font parler d’eux, les dégâts sont déjà importants. Pour éviter ce scénario catastrophe, mieux vaut lui faire passer une sorte de petit check-up en fonction des risques encourus.

TOUT JEUNE
Un examen préventif, pour quoi faire ?

Le vétérinaire vérifie bien sûr sa santé générale et son comportement, mais prête aussi une attention toute particulière aux maladies génétiques s’il s’agit d’un chien ou d’un chat de race.

En quoi ça consiste ?
Certaines tares génétiques, même si elles ne donnent pas encore de symptômes visibles, peuvent être révélées par des examens complémentaires – radiographie des hanches, échographie du cœur, tests génétiques, etc. – que le vétérinaire peut demander au moindre doute.

À L’ÂGE ADULTE
Un examen préventif, pour quoi faire ?

L’un des principaux risques, notamment chez les femelles stérilisées, c’est le surpoids. L’excès de poids fait le lit du diabète, de l’insuffisance rénale, de l’arthrose, etc.

En quoi ça consiste ?
Hormis la silhouette, déjà parlante, si les côtes ne sont pas (ou difficilement) palpables, c’est que l’animal est en surpoids. Pour éviter les risques de complications, le vétérinaire est bien sûr de bon conseil dans le choix des aliments. Mais on doit aussi tout faire pour augmenter ses dépenses énergétiques en le sortant davantage, en le poussant à faire de l’exercice (sous forme de jeux, par exemple) et en évitant d’avoir le réflexe « friandise ».

CHEZ LES SENIORS
Un examen préventif, pour quoi faire ?

La plupart de ses organes (coeur, reins, appareil locomoteur, organes des sens) peuvent présenter des défaillances.
Être âgé augmente la probabilité de survenue d’une insuffisance rénale (53 % des chats touchés ont plus de 7 ans), mais ce n’est pas le seul facteur de risque. Côté chiens, les Bull-terriers, Bouviers Bernois, Shar Pei, Terre-Neuves, épagneuls et les Basenjis, peuvent parfois présenter des formes familiales.

En quoi ça consiste ?
Lorsque votre animal est âgé ou à risque, le vétérinaire vous propose de faire d’office une analyse d’urine, une prise de sang, une mesure de la pression artérielle et si besoin, une échographie rénale, etc. Ces examens, fiables, lui permettent de diagnostiquer l’insuffisance rénale et d’en déterminer le stade évolutif, le cas échéant, pour prendre les mesures qui s’imposent.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

L’accident vasculaire cérébral

Les animaux de compagnie sont moins sujets aux accidents vasculaires cérébraux que leurs propriétaires, mais les conséquences peuvent être tout aussi graves et ils ne bénéficient pas des mêmes possibilités de rééducation. Une bonne raison pour tenter de prévenir ces accidents…