Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Mon animal est en fin de vie

Le plus gros défaut de nos animaux de compagnie est leur trop courte espérance de vie. Certains partent brutalement, sans que l'on s'y attende. D'autres déclinent lentement jusqu'à s'endormir pour toujours.

Ne pas les laisser souffrir inutilement et les rassurer de votre présence jusqu’au bout, c’est important.

Douleur sous contrôle

Peu importe si nos animaux se déplacent doucement, oublient certains acquis ou répondent moins à nos appels, etc. Troubles locomoteurs, baisse de la vision, de l’audition, etc., ne les empêchent pas d’apprécier leur petit confort et votre présence, tant qu’ils ne souffrent pas. C’est pourquoi la lutte contre la douleur est une priorité. On trouve désormais des produits à base de cannabidiol (CBD) pour chien et chat qui réduisent la gêne articulaire, soulagent les douleurs chroniques, y compris celles en rapport avec un cancer. En effet, le CBD est l’un des cannabinoïdes naturels du cannabis : il soulage, mais contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), il n’est en aucun cas responsable des principaux effets psychoactifs délétères du cannabis ! Et si ce n’est pas suffi sant, le vétérinaire peut prendre la main pour donner des antalgiques plus puissants.

Plus de confort et plus de présence

Assurez-vous en parallèle que le confort de votre animal est optimal : matelas ou coussin suffi samment grand pour qu’il puisse s’y étendre, et bien épais pour ne pas être gêné par un sol trop dur ou trop froid, c’est la base. Un vêtement de protection contre le froid et l’humidité lors des sorties pluvieuses (doudoune), aussi. Aucun courant d’air. Et si besoin, une rampe pour éviter d’avoir à grimper quelques marches qui mènent au jardin… Ce sont des petites attentions bien utiles.

En cas de désorientation, les sorties sans laisse ou harnais sont évidemment interdites, car le risque est que votre animal ne retrouve plus sa route.

Gardez une activité physique tant qu’elle s’avère possible : pour un animal paralysé de l’arrière-train, la solution peut venir d’un chariot à roulettes pour animal handicapé (il en existe de différentes tailles). Ces chariots servent pour les sorties : l’animal avance avec les pattes avant et le chariot suit. Passez du temps avec lui.

Vous pouvez, enfin, lui concocter une ambiance plus apaisante en préparant, dans 99 ml d’alcool à 70°, un mélange avec par exemple 10 gouttes d’HE d’ylangylang, 20 gouttes d’HE d’orange douce et 5 gouttes de litsée citronnée, à pulvériser dans l’air avant d’aérer après dix minutes. Vous pouvez aussi lui donner Ignatia 9 CH (3 granules matin et soir) en cas d’hyperémotivité.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin