Moune, notre sorcière bien aimée…

Rubrique

Les lectrices et lecteurs de Rebelle-Santé la connaissent bien : Moune écrit depuis de nombreuses années la rubrique « Fait-Maison » du magazine et nous explique comment faire notre lessive, notre beurre, nos potions magiques, nos étendoirs à linge…

Elle a plus d’un tour dans son sac ! La parution de ses deux premiers ouvrages, des « cahiers » pour devenir immortel.le et/ou irrésistible est l’occasion d’en savoir un peu plus sur elle…
Moune, je l’ai rencontrée pour la première fois sur un plateau de télé. Elle était l’invitée d’une émission dans laquelle je tenais chaque semaine une chronique sur la phytothérapie. Tout de suite on s’est bien entendues et je lui ai demandé si elle ne voulait pas partager toutes ces astuces avec vous, lectrices et lecteurs. Et dès la semaine suivante, elle écrivait dans le magazine.

UNE ENFANCE TSIGANE
Alors, Moune, peux-tu nous dire comment t’est venue l’idée de tout fabriquer ? Par quoi ça a commencé ?

Avant tout, je tiens à dire à tout le monde que c’est un réel bonheur de travailler en équipe avec les belles personnes qui peuplent Rebelle-Santé… il existe le petit peuple de la forêt et celui de Rebelle-Santé
En fait, pour vous raconter mon histoire et où cela a commencé, il faut remonter à ma naissance.
En effet, je suis née tsigane et nomade, et ce joli voyage de mon enfance m’a appris à me servir, avec respect et douceur, du vivant, de tout ce qui se trouve autour de moi, toujours.
C’est important pour un nomade de devoir faire attention à son environnement, puisque c’est par lui qu’il reste en vie et qu’il y puise ce dont il a besoin pour se nourrir et prendre soin de sa santé.
Ma mère, par le biais de ma grand-mère, m’a appris à me servir des plantes sauvages et à les utiliser à bon escient et avec parcimonie. Mon père, quant à lui, était un amoureux des arbres et il m’a appris à me ressourcer auprès d’eux. Voilà pour la petite histoire.

L'AMOUR DE LA NATURE…
Et ça a influé sur ta vie entière ?

Oui, bien sûr. J’ai d’ailleurs choisi le métier d’horticultrice-pépiniériste pour rester en phase avec ce que j’aimais et pour vivre ma passion des plantes sauvages médicinales. Mes clients venaient me voir pour connaître des recettes naturelles pour soigner leurs végétaux.
Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé l’autonomie, savoir faire par moi-même les choses que les autres achetaient ; j’aimais l’idée de n’avoir besoin de rien d’autre que des choses faites de mes mains. Le monde tsigane est « manuel », de ce qu’il sait faire lui-même dépend sa survie à travers les âges, donc je n’ai fait que perpétuer les traditions de mes ancêtres. Et aujourd’hui, j’ai troqué mon métier initial contre celui de « transmetteuse de savoirs ».

Quels sont les avantages de tout faire soi-même ou presque ?
C’est bien plus économique puisque, comme nous fabriquons tout ou presque par nous-mêmes, nous n’achetons pratiquement que des matières premières qui sont nettement moins chères que les produits finis et/ou transformés. Cela nous permet donc d’acheter des produits de meilleure qualité, bio de préférence ou en tout cas sans résidus de pesticides.
C’est plus écologique aussi ! Pour moi, il est important de ne pas employer de produits destructeurs pour notre environnement, car il me semble que l’on oublie un tout petit détail… Nous vivons sur cette jolie Planète Bleue et si nous n’en prenons pas soin, nous allons tous mourir prématurément, les plus pauvres comme les plus riches… Nous sommes en train de faire mourir notre Terre et il est grand temps que tout le monde se sente concerné par les questions d’environnement.

Ça ne prend pas trop de temps de tout faire ?
Eh bien non, souvent on me dit que les gens n’ont pas de temps pour fabriquer, mais je vais vous donner mon secret : comme nous faisons des économies en fabriquant tout par nous-mêmes, nous avons moins besoin d’argent et, du coup, comme on a besoin de moins d’argent, eh bien on a aussi moins besoin de travailler, donc cela dégage du temps pour fabriquer ou pour faire autre chose, ou bien même pour ne rien faire du tout !!!
Le « fait-maison » nous permet de retrouver une qualité de vie et des valeurs que nous avons oubliées ou que nous n’avons plus le loisir de mettre en pratique puisque la course à l’argent nous prend tout notre temps.

ET DU PARTAGE…
Et donc tu transmets ça, maintenant ?

Je suis présidente et bénévole à L’Atelier Éco’Naturel, une association que j’ai créée en 2008 pour faire profiter les gens de mes connaissances. Après le Savoir-Faire, je me suis dit qu’il était temps de Faire Savoir aux gens que de belles alternatives au « tout acheter » étaient possibles !
Je propose des ateliers sur différents thèmes (une trentaine aujourd’hui). Nous travaillons régulièrement en binôme avec Catherine, qui est trésorière de l’association, qui a une formation en naturopathie et qui est passionnée de plantes sauvages également.
Nous nous formons toutes les deux à la phytothérapie afin d’avoir un « support » pour les participants, cela rassure, même si nos connaissances vont bien au-delà et parlent au subtil du végétal.
Je pense bientôt proposer des formations à la carte pour les personnes souhaitant un côté professionnel.
Je devrais aussi ouvrir mon École de l’Autonomie courant 2017, afin d’accueillir les gens souhaitant des formations plus longues, sur un week-end ou une semaine.
Nous étudions aussi la mise en place de formations sous forme de vidéos pour les personnes trop loin ou peu disponibles pour se déplacer.
Bref, j’ai encore plein de belles idées autour de l’autonomie.
La transmission est une partie importante pour moi, non seulement parce que j’estime que chacun est capable de tout faire par lui-même et que cela permet une revalorisation de soi, mais aussi pour offrir mes traditions aux autres. Nous vivons dans un pays riche de traditions et riche de tous ses propres mélanges de genres ; la découverte de l’autre dans sa différence est une chance incroyable pour chacun et aller à sa rencontre, sans peur, nous enrichit. Je veux donc offrir ma différence aux autres dans ce que j’ai de meilleur.
Et dans nos ateliers, nous recevons toujours autant que nous donnons dans un parfait équilibre et je pense que là est le secret du Monde…
… Alors moi, je fais comme le Colibri, je fais ma part.

Pour en savoir plus sur les activités de Moune : www.lateliereconaturel.net

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ordre et désordres
Mon cahier de sophrologie
Les 3 clés de la santé
Les aliments qui guérissent (Poche)