Quel bilan pour une toux inexpliquée ?

Rubrique

Si, dans l’immense majorité des cas, l’origine de la toux est évidente et correspond à une infection broncho-pulmonaire, dans certains cas, la toux survient en l’absence d’infection.
Les raisons de tousser sont nombreuses : période hivernale et son cortège de virus et bactéries (bronchites, trachéites et autres pneumonies), tabagisme (bronchite chronique), fausse route (toux brutale lors d’un repas). Mais parfois, la toux survient sans aucune raison apparente. Un bilan s’avère alors nécessaire si elle persiste. En effet, la toux peut être le symptôme d’une maladie sérieuse, voire grave. D’une façon générale, les caractères de la toux permettent d’orienter le diagnostic.

COMMENT ÇA MARCHE ?

La toux est un réflexe naturel destiné à expulser les sécrétions ainsi que les corps étrangers qui menacent les voies respiratoires. C’est un mécanisme de défense. La toux résulte de la stimulation de récepteurs particuliers, situés sur les parois des voies respiratoires, tous reliés au bulbe cérébral. C’est du bulbe que partent alors les influx nerveux, empruntant les nerfs récurrents, phréniques et intercostaux, qui vont stimuler la contraction des muscles expiratoires responsables de la toux : diaphragme et muscles intercostaux.

NOCTURNE ? CHERCHEZ LE REFLUX…

Parmi les causes fréquentes de toux, il faut penser au reflux gastro-œsophagien (RGO). La toux est alors nocturne et s’observe plutôt après un repas tardif ou trop abondant et lors du passage à la position allongée.

… MAIS AUSSI L’ASTHME

L’asthme ne se limite pas à une expiration sifflante ou à un essoufflement. Il peut se manifester par une toux, sèche le plus souvent ou modérément grasse, volontiers nocturne, et provoquée par le rire ou un effort.

EN POSITION ALLONGÉE ?

Outre le RGO, une toux nocturne survenant en position allongée peut évoquer également une insuffisance cardiaque (qui s’accompagne d’un œdème des membres inférieurs) ou un œdème du poumon (mousse rosée au bord des lèvres).

TOUX DOULOUREUSE ?

Devant une toux douloureuse, il faut rechercher une origine pleurale (plèvre), comme le pneumothorax, chez l’adulte jeune qui présente une douleur sur le côté, une pleurésie, voire une embolie pulmonaire.

TOUX SÈCHE ?

Si la toux grasse, banale, correspond à une hypersécrétion de mucus (sécrétion visqueuse émise par les cellules bronchiques) dans le cadre d’une infection aiguë ou chronique ou d’une dilatation des bronches, une toux sèche doit être prise plus au sérieux. Chez le fumeur en effet, la toux sèche peut être un symptôme de cancer bronchique.

En l’absence de tabagisme, il faut également rechercher :
- Une trachéite (voix modifiée)
- Une coqueluche (toux s’apparentant au chant du coq)
- Une malformation des cordes vocales, de la luette ou des amygdales (consultation ORL)
- Une grippe (présence de frissons, d’une fièvre…)
- Une allergie (moisissures, acariens…)
- Les irritants (fumée de cigarette, polluants industriels)
- Certains médicaments anti-hypertenseurs.

RADIOGRAPHIE

Devant toute toux prolongée, une radiographie des poumons s’impose. Une fibroscopie bronchique peut être nécessaire ainsi qu’un bilan sanguin de débrouillage. Des examens qui permettent de faire le diagnostic dans plus de 90 % des cas.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des points qui guérissent
Faut bien mourir de quelque chose !
Les Menus et les recettes qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle