Quelle protection solaire pour cet été ?

On ne le dira jamais assez : il est indispensable de protéger sa peau des effets néfastes des rayons UV (brûlures, vieillissement prématuré, cancers…) avant toute exposition prolongée au soleil. Quelques conseils pour le faire au mieux.

Faut-il se protéger en permanence ? Pas forcément ! Le soleil nous aide à fabriquer notre vitamine D, qui est indispensable à notre santé. Une quinzaine de minutes d'exposition quotidienne aux heures les moins chaudes de la journée suffit pour recharger nos réserves. Mais dès que notre séjour au soleil se prolonge, et particulièrement quand il est à son zénith et que ses rayons sont les plus dangereux (entre 11 h et 16 h), une bonne protection est indispensable. Les autorités sanitaires recommandent même d'éviter les expositions durant cette plage horaire.

Lait, crème ou spray : quel produit choisir ?

Peu importe la galénique cosmétique ! Choisissez celle que vous préférez utiliser : pour rappel, il est conseillé de réappliquer régulièrement les protections solaires pour maintenir leur efficacité (au moins toutes les deux heures et systématiquement après chaque bain, après s'être essuyé ou avoir transpiré), et mieux vaut utiliser un produit qu'on apprécie vraiment pour ne pas hésiter à s'en servir dès qu'il est nécessaire. Et comme la réglementation s'applique de la même façon pour tous les produits solaires, leur texture n'influe pas sur leur efficacité.

Écrans minéraux ou filtres chimiques ?

Longtemps, la réponse a été sans hésitation : écrans minéraux, qui permettent d'éviter le caractère allergisant et toxique de nombreux filtres chimiques. C'est moins le cas aujourd'hui : les marques cosmétiques évitent de plus en plus les filtres les plus dangereux pour développer des formulations associant la chimie la plus acceptable à la protection minérale la plus sûre (sans nanoparticules). Pour choisir le meilleur produit, lisez les étiquettes !

Quel SPF est préférable ?

Par sécurité, on aurait tendance à se tourner systématiquement vers les plus fortes protections… sauf si on a peur qu'elles empêchent de bronzer ! Mais il faut se souvenir qu'aucun produit solaire ne protège complètement des effets des rayons UV (le terme « écran total » est même interdit) : le bronzage arrive donc bien, même s'il est plus lent à se développer. Un SPF d'au moins 30 est recommandé pour tous les types de peaux, les teints les plus clairs opteront de préférence pour un SPF 50. Et attention : un SPF n'indique que le niveau de protection anti-UVB (les rayons responsables des coups de soleil). La protection contre les UVA (qui provoquent à terme le développement des cancers de la peau) est tout aussi primordiale : elle est assurée quand le logo UVA entouré d'un cercle figure sur l'étiquette.

Comment appliquer un produit solaire ?

Le niveau de protection indiqué par le SPF ne suffit pas pour assurer une bonne protection. Le geste d'application compte au moins autant ! Il a été montré que nous avons tendance à appliquer moins de produit (en quantité) que ce qui sert de référence pour la mesure du SPF, et pas assez régulièrement (en couvrance) pour garantir une protection uniforme. Résultat : le SPF sur la peau est toujours inférieur à celui affiché par le produit ! Moralité : mieux vaut ne pas faire à l'économie, et bien étaler beaucoup de produit sur toutes les zones exposées !

Et pour les enfants ?

Pour eux, aucune hésitation. Leur peau plus fragile et sensible que celle des adultes exige des précautions maximales : une protection vestimentaire autant qu'il est possible (T-shirt, chapeau, lunettes…), une protection d'un 50+ sur tous les bouts de peau qui dépassent (mains, oreilles, pieds…), une sieste à l'ombre obligatoire en milieu de journée. Et tout cela après trois ans, parce qu'avant, aucune exposition solaire n'est tolérable !
Bel été !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de tisanes
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent