Quelques trucs anti-poux de Sophie Lacoste

Quel est l’animal qui change de couleur après le repas ? Le pou. Eh oui, ce petit animal translucide se teinte de rouge ou de marron, et devient même presque noir lorsqu’il est rassasié ! Armé de trois puissantes paires de pinces avec lesquelles il s’accroche au cuir chevelu, il prend deux à quatre repas par jour en vous suçant le sang pendant une demi-heure à chaque fois. Sa salive est urticante : d’où les démangeaisons !

De l’huile d’olive
Un « truc » très efficace : il s’agit d’enduire le cuir chevelu et les racines (les endroits où sont situés poux et lentes) d’huile d’olive et de laisser agir toute la nuit sous un bonnet. Le lendemain, passez la tête au peigne fin. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’arbre à thé pour encore plus d’efficacité. « Noyé » dans l’huile, le pou est étouffé. Il faut passer du temps à retirer les lentes et recommencer l’opération au moindre doute. C’est un traitement d’une parfaite innocuité.

Huile essentielle de lavande
Pour éliminer les poux, massez bien tout le cuir chevelu avec une compresse imbibée d’essence de lavande. Couvrez la tête d’un bonnet pour la nuit. Les poux fuient l’odeur de lavande et sont faciles à attraper. Renouvelez éventuellement l’opération une ou deux fois.
Attention de bien prendre de l’huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia) pour ne pas irriter le cuir chevelu.

Le vinaigre de lavande
Faites macérer pendant dix jours 100 g de fleurs fraîches de lavande dans un litre de vinaigre de vin blanc (bio de préférence !). Filtrez et conservez dans un flacon bouché. Utilisez ce vinaigre en friction du cuir chevelu pour éloigner les poux.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel