Sobacha time : du sarrasin à boire !

Rubrique

L’heure du Tea Time est sacrée chez nos amis Anglais. Chez les Japonais, c’est plutôt l’heure du Sobacha time, littéralement « thé de sarrasin ».

Ma maman était en surpoids et avait trop de cholestérol, peut-être car elle est très gourmande, explique Lami Lee. Nous sommes allées ensemble voir le médecin pour qu’il propose un traitement d’acupuncture. Il lui a surtout conseillé de boire du thé de sarrasin au lieu du thé vert classique. Elle en prend toute la journée, peut-être 2 litres chaque jour ! Cela l’a beaucoup aidée, en plus des conseils d’hygiène de vie bien sûr. Et moi-même, quand j’étais enceinte, j’avais les jambes très lourdes et besoin de drainage : le thé de sarrasin m’a vraiment allégée et désinfiltrée. Du coup, j’en propose dans mon restaurant*».

Effectivement, le thé de sarrasin est une vraie boisson santé, riche en minéraux, en rutine (LE flavonoïde bon pour la circulation du sang et les vaisseaux sanguins), réputé anti-hypertension et anti-cholestérol. Il se boit glacé en été, chaud en hiver. Dénué de caféine, on peut le consommer à tout moment. Une découverte pour les papilles comme pour les cellules, trop contentes de l’aubaine ! À éviter évidemment si vous êtes allergique au sarrasin…

Comment le préparer ?

L’idéal : « Se procurer du vrai sobacha, c’est-à-dire des grains de sarrasin décortiqués. Je les fais venir du Japon », précise Lami Lee. Cherchez-le en boutique de thés, salons de thé japonais, magasins d’alimentation exotique, et même dans quelques crêperies très bretonnantes (le sarrasin, on connaît en Bretagne !) type Breizh Café (Paris). Ou encore sur internet, comme ici : www.chashitsu.jp… N’hésitez pas à vous offrir les 100 g habituellement proposés, vous les boirez avec plaisir.
Avec un peu de dextérité, on peut aussi le faire soi-même : achetez des grains de sarrasin (boutiques bio), faites-les sauter plusieurs minutes dans une poêle chaude, à sec (pour les torréfier, lui donner un divin petit goût de noisette grillée et éviter que l’opération ne tourne à la bouillie peu appétissante une fois dans votre tasse) puis faites infuser exactement comme du thé. On grignote les grains gonflés d’eau en fin de tasse.

* Restaurant Tokki, 10 rue de la Boule Rouge, Paris 9e. Goûtez son menu détox (belle soupe très rassasiante + grande salade ultra fraîche avec poisson cru) et à leurs divers thés. Enfin un restaurant japonais « européanisé », abordable, qui fait l’unanimité des tablées !

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 127

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier pour brasser de la bière
Poids : mode d'emploi