Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Teinture d’iode et thyroïde

Je voulais vous faire savoir que le témoignage de Madame V. de la Somme, paru dans la dernière revue (n° 202, février 2018, p. 22 du Petit Journal, Mme V. avait des soucis de thyroïde et donnait des pistes pour se soigner, NDLR) m’a confortée dans mon cheminement pour me libérer du Levothyrox (je devrais en prendre également 50 μg par jour, théoriquement).

J’ai simplement pris un raccourci : plutôt que de prendre de l’iode sous forme de comprimés, je prends chaque matin, dans un peu d’eau, une goutte de teinture d’iode ! Ce vieux produit, tombé en désuétude, n’a rien perdu de ses qualités. En théorie, la teinture d’iode n’est vendue que pour un usage externe, mais autrefois, les soldats (de la guerre de Sécession à celle de 1914-18) portaient dans leur paquetage une fiole de teinture d’iode, tant pour désinfecter leurs plaies que pour purifier leur eau de boisson recueillie n’importe où. Ils ajoutaient 8 gouttes par litre, mélangeaient et pouvaient consommer l’eau sans problème. Dans un vieux magazine Rustica, j’ai aussi trouvé une recette pour désinfecter l’eau donnée aux poules et enrichir les oeufs en iode : toujours 8 gouttes par litre… et les volatiles ne s’en portaient que mieux ! J’ai donc commencé la prise de teinture d’iode, il y a un mois, et j’ai constaté une amélioration significative de ma santé, en dépit des intempéries ! »

Attention évidemment : ceci est contre-indiqué quand on est allergique à l’iode…

Truc transmis par Mme D. de Savoie

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin