Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Tests Covid-19 : comment ça marche ?

Quand on parle de tests concernant le Covid-19, il peut s’agir de deux sortes de tests :

• Les tests sérologiques : ce sont des tests qui, à partir d’un échantillon de sang, vont relever la présence d’anticorps spécifiques montrant que le virus est « passé par là », c’est-à-dire que vous « avez eu le Covid » (et peut-être l’avez-vous encore). Il semblerait, avec le Covid-19, que 30 % des personnes n’ont pas ces anticorps, même après avoir eu la maladie. Encore un mystère du petit virus, qui ne facilite pas la tâche des chercheurs.

• Les tests PCR (voir aussi p. 15) : ce sont ceux que l’on réalise avec un bâtonnet au fond du nez pour savoir si la personne est contaminée. Ce sont les tests actuellement pratiqués chez les personnes présentant des symptômes pouvant être attribués au Covid – on parle de 150 000 tests par semaine réalisés mi-avril – que notre ministre de la santé a promis plus nombreux une fois sortis du strict confinement (700 000 tests prévus par semaine). Ce sont des tests de confirmation de diagnostic qui pourraient aussi servir à faire un vrai dépistage (car la maladie, on le sait maintenant, peut se manifester de nombreuses manières différentes, pas seulement sous forme de symptômes grippaux et même passer inaperçue tout en étant hyper contagieuse).

• Comment ça marche : on vous grattouille tout au fond du nez avec un petit écouvillon. La méthode PCR (polymerase chain reaction) permet, en laboratoire, de « multiplier » les éléments du génome du virus pour les rendre détectables et identifiables. Les résultats sont disponibles en quelques heures.

• Fiabilité : a priori, si le test est positif, pas de doute, le Covid est là. Mais s’il est négatif, son absence n’est pas certaine. On parlait encore, mi-avril, de 20 à 30 % de « faux négatifs ». Mais les labos s’activent pour les rendre de plus en plus fiables (on parle même de tests salivaires à l’étude au CHU de Montpellier, qui donneraient des résultats dans la demi-heure, et d’autres qui, à partir d’une goutte de sang, donneraient des résultats 15 à 45 minutes plus tard).

Magazine

Pour aller plus loin

Le NeuroGel

Nouvel espoir pour des milliers de tétraplégiques et paraplégiques du monde entier, le NeuroGel, un biomatériau synthétique, permettrait de refaire marcher les blessés médullaires porteurs de lésions anciennes, si l’on en croît son inventeur.

Sélection de recettes d’Anaïs Dufourneau

Les tout premiers et fidèles lectrices et lecteurs de notre magazine ont pu, des années durant, découvrir chaque mois une nouvelle recette de cette cuisinière émérite et érudite. Elle nous a quittés il y a trois ans, mais nous ne l’avons pas oubliée.
En souvenir d’Anaïs, et pour fêter la nouvelle année, nous avons sélectionné pour vous quelques délices à réaliser, extraits de son ouvrage paru en 2006 Les Savoureuses Recettes d’Anaïs Dufourneau.

Oui, les herbicides sans glyphosate sont aussi des poisons !

Les débats sur l’interdiction du glyphosate seraient-ils un leurre ? La molécule n’est sans doute pas la plus toxique parmi les produits qui composent le Roundup de Monsanto, mais c’est le seul déclaré. C’était déjà une des conclusions des recherches du Pr Gilles-Éric Séralini et de son équipe en 2005. À la suite d’une de ses nouvelles études sur les produits cachés dans les herbicides nouvelle génération commercialisés sans glyphosate, neuf associations de défense de l’environnement ont porté plainte le 1er décembre dernier auprès des autorités sanitaires.