Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Un chariot à roulettes !

Vous vous souvenez de ces chariots à roulettes pour faire les courses ? Mais si, ceux qui prolongeaient les bras de nos grands-mères ?

J’en ai trouvé un sur une brocante, à 3 €… et aujourd’hui, je vais vous montrer comment le rajeunir ! Et comme vous êtes trop forts, je vous l’ai concocté en… réversible !!! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Mesures

Je ne suis pas sûre que tous les chariots soient standards et leurs dimensions ne sont certainement pas toutes les mêmes ! C’est pour cela qu’il est préférable de prendre les mesures de l’ancien sac et de les adapter à votre tissu.

Pour celui-ci, le sac originel fait :
– 43 cm x 37 cm pour la face avant et la face arrière
– 43 cm x 20 cm pour les 2 côtés
– 37 cm x 20 cm pour le dessous
– 36 cm x 35 cm pour le rabat.
Je n’ai pas voulu vous embêter avec trop de couture, donc, le corps du sac, c’est un grand morceau de tissu qu’on va plier en 2 et coudre sur les 2 côtés…

Matériel

– machine à coudre
– ciseaux, mètre, règle, stylo…
– fil d’une couleur assortie au tissu ou, au contraire, fil de contraste
– 2 morceaux de tissu enduit de 140 cm x 100 cm de motifs différents
– 1 morceau de bulgomme de 42 cm x 24 cm
– du cordon (ici j’ai récupéré l’ancien… il n’est pas rose, mais on va faire avec…)
– pressions

Découpe

– 2 morceaux de 110 cm (c1)* x 64 cm (c2) dans chaque tissu pour le corps du sac – C1 et C2
– 2 morceaux de 34 cm (p1) x 24 cm (p2) dans chaque tissu pour les poches du devant – P1 et P2
– 1 bande de tissu, dans celui de votre choix, de 80 cm x 6 cm pour la coulisse de la lanière – C
– 2 morceaux de 46 cm (r1) x 34 cm (r2) dans chaque tissu pour le rabat – R1 et R2
– 2 bandes de 30 cm x 5 cm dans le tissu de votre choix pour les lanières d’attache du haut – H1 et H2
– 2 bandes de 10 cm x 5 cm dans le tissu de votre choix pour les lanières d’attache du bas – B1 et B2
– 2 morceaux de bulgomme de 42 cm x 20 cm pour le fond
– 2 morceaux de bulgomme de 42 cm x 4 cm pour le dos
– 1 cordon d’1 mètre.

Marche à suivre

Corps du sac

⇒ prendre le morceau de tissu C1 et faire des ourlets de 2 cm au point droit à chaque extrémité, côté (c2)
⇒ faire de même avec le tissu C2

Préparation des poches

⇒ prendre le morceau de tissu P1 et faire un ourlet de 1 cm au point droit sur un seul des côtés (p1)
⇒ mesurer dans la largeur et tracer un trait au stylo à 17 cm, ça doit correspondre pile poil à la moitié
⇒ faire de même avec le tissu P2

Positionnement des poches sur le corps du sac

⇒ reprendre le tissu C1 et le positionner de manière à se retrouver avec un côté (c2) en haut
⇒ mesurer 32 cm dans la largeur et tracer un repère (c), normalement on est à la moitié
⇒ en partant du haut de (c2), mesurer 10 cm et tracer des repères (cc) de chaque côté
⇒ positionner la poche P1 de manière à ce que son milieu, tracé au stylo, se positionne sur le repère c et que l’ourlet sur (p1) se retrouve sur les repères (cc)
⇒ épingler
⇒ faire de la même façon avec le tissu C2 et la poche P2

Couture des poches

⇒ faire une couture au point bourbon (point zigzag très serré) sur les 3 côtés de la poche P1 en laissant libre le côté ourlet (p1) du haut
⇒ faire le même point bourbon sur le tracé au stylo du milieu
⇒ on obtient 2 poches ouvertes sur le dessus (photo 1)
⇒ faire la même chose avec la poche P2 (photo 2)

Couture du corps

⇒ on plie le tissu C1 endroit contre endroit, avec (c2) positionné sur (c2), en haut
⇒ on épingle les côtés (c1) de chaque côté et on coud au point droit
⇒ on fait pareil avec le tissu C2

Couture du fond

⇒ reprendre le corps du sac C1 et positionner les côtés (c1) cousus ensemble aplatis sur le fond du sac (photo 3), ça nous donne un triangle plat

⇒ bien l’aplatir et, avec le mètre, mesurer 20 cm (photo 4)
⇒ tracer le long avec une règle et épingler (photo 5)
⇒ coudre au point droit

⇒ faire la même chose de l’autre côté (photo 6)
⇒ faire de même avec le corps du sac C2 (photo 7)
⇒ retourner un des corps du sac pour le mettre à l’endroit et garder l’autre à l’envers

Positionnement du fond

⇒ prendre les morceaux de bulgomme de 42 cm x 20 cm

⇒ les mettre l’un sur l’autre et les positionner dans le fond du corps du sac à l’endroit (photo 8)
⇒ mettre l’autre corps du sac (celui resté à l’envers) par-dessus et le positionner correctement (photo 9), bien faire attention que les poches soient du même côté
⇒ mettre des trombones tout le tour pour bien mettre en place les 2 corps du sac l’un dans l’autre (photo 10)

Assemblage des corps

⇒ à l’arrière du sac et en haut, préparer un emplacement pour y insérer du bulgomme pour consolider, afin qu’il ait une meilleure tenue
⇒ de chaque côté, en partant des coutures, mesurer 9 cm sur 6 cm de haut

⇒ tracer un trait pour marquer l’emplacement de l’encoche (photo 11)
⇒ positionner dessus le bulgomme 42 cm x 4 cm pour vérifier qu’il est bien à la bonne dimension (photo 12)
⇒ épingler sur les tracés et coudre au point zigzag ni trop large ni long (sur ma bécane ; 2 mm en largeur et 0,7 mm en longueur de point)
⇒ Attention, laisser l’encoche ouverte pour insérer le bulgomme !
⇒ superposer les 2 morceaux de bulgomme de 42 cm x 4 cm et les insérer dans l’encoche, épingler (photo 13) et coudre au point droit, aplatir le bulgomme avec les – doigts, si besoin, pour que ça ne gêne pas lors de la couture
⇒ ensuite, sur le reste du contour, vérifier que les hauts du corps des sacs sont bien positionnés ensemble et enlever les trombones en les remplaçant par des épingles
⇒ coudre au point droit, le sac réversible est terminé !

Couture de la coulisse

⇒ prendre la bande de tissu C et coudre 1 cm d’ourlet tout le tour, sur les 4 côtés

⇒ la plier en 2 sur la largeur et la positionner sur le haut du sac, à partir du renforcement du dos, elle ne fait pas tout le tour
⇒ mettre des trombones pour la tenir correctement en place
⇒ repérer le milieu de la coulisse

⇒ prendre le cordon et le positionner sous la coulisse en laissant dépasser un petit bout (photo 15), épingler dessous au fur et à mesure du positionnement du cordon
⇒ arrivé à la moitié, laisser dépasser le cordon (photo 16)
⇒ coudre au ras du cordon en prenant soin de ne pas le coudre en même temps ; pour cela, coller le pied presseur au cordon
⇒ coudre jusqu’au milieu de la coulisse et faire un aller-retour pour terminer le point
⇒ pour fixer le cordon, le coudre au tissu (photo 17)

⇒ on recommence sur l’autre côté en laissant le cordon dépasser un peu (photo 18)

Couture du rabat

⇒ mettre les tissus R1 et R2 endroit contre endroit et coudre un des côtés au point droit (r1)
⇒ plier en 2 sur la largeur et découper aux ciseaux un angle en arrondi
⇒ coudre les côtés (r2) au point droit
⇒ mettre à l’endroit, rentrer les pourtours restants et épingler

⇒ coudre au point bourbon tout le tour (photo 19)

Couture des lanières d’attache

⇒ prendre les bandes H1 et H2, les plier en 3 sur la largeur et faire 5 passages avec un point zigzag large (photo 20)
⇒ prendre les bandes B1 et B2 et faire de même

Fixation du rabat

Comme j’aime bien la liberté, j’ai choisi de ne pas coudre le rabat sur le sac, j’ai mis des pressions partout. Et en plus, comme ici on aime les couleurs rigolotes, on a mis plein de pressions de différents coloris pour que ce soit plus joli !

⇒ prendre le rabat et le positionner à l’arrière du sac, sous le renforcement du dos, pressionner bien solidement
⇒ mettre aussi des pressions juste au-dessus du renforcement afin que le rabat reste bien en place, d’un côté comme de l’autre (photo 21)

Ça nous permettra aussi de passer les lanières d’attache entre 2 pressions lorsqu’on retourne le sac pour changer de tissu !

Fixation des lanières

⇒ mettre 4 pressions sur le haut des lanières H1 et H2 pour pouvoir les pressionner autour du chariot

⇒ en mettre aussi 3 pour les pressionner sur le sac et le rabat (photo 22)
⇒ mettre 1 pression sur le haut des lanières B1 et B2 et 1 au milieu pour la fixer sur le bas du sac

⇒ ne pas oublier de mettre des pressions de chaque côté réversible du sac, pour les attaches du bas (photo 23).

Et voila le sac est terminé !

Retrouvez les créations de Moune sur www.lateliereconaturel.net

Magazine

Pour aller plus loin

Faites vous-même votre tablier de cueillette

Que diriez-vous d’un tablier de cueillette et de récolte rien qu’à vous ? Plutôt sympa l’idée, non ?
Alors, ce ne sera pas un quelconque tablier de cueillette, mais bien un multi-poches où vous pourrez récolter en même temps une grande quantité de végétaux différents !

Mitaines et bonnet-col

Comme il commence à faire sévèrement frisquet, ce mois-ci je vous propose un peu de couture pour apprendre à faire des petites choses pratiques et jolies ! J’ai nommé les mitaines et le bonnet-col super confort ! Pour être bien au chaud quand on doit sortir aux quatre vents !