Vitamine D & cancer

Dossier spécial
Rubrique

Connaissez-vous c-Myc ? Il ne s’agit aucunement du nom d’un robot tout droit sorti de Star Wars, mais tout simplement du nom d’une protéine qui se distingue par sa capacité à stimuler la prolifération des cellules cancéreuses.

Des expériences réalisées chez des rongeurs ont même montré que l’induction d’une surexpression artificielle de c-Myc était suffisante pour déclencher un cancer ! Il est donc capital de maintenir cette protéine sous contrôle. Pour cela, vous pouvez compter sur la vitamine D.

Des chercheurs de l’Université McGill, de Montréal, ont récemment publié une étude dans laquelle ils expliquent que la vitamine D contrôle non seulement l’expression de c-Myc, mais stimule aussi la production de l’antagoniste naturel de c-Myc, appelé MXD1.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 168

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de tisanes
Poids : mode d'emploi
Les aliments qui guérissent (Poche)
Rhumatismes et autres maux articulaires