Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Vous souffrez d’halitose ?

La mauvaise haleine, ou halitose, est une odeur désagréable se dégageant de la bouche. Elle peut vite indisposer les autres et devenir une gêne occasionnelle pour la vie sociale. Ses origines sont multiples et les solutions naturelles pour y remédier nombreuses.

LES CAUSES D’UNE HALEINE MALODORANTE SONT NOMBREUSES :
=> Mauvaise hygiène buccale.
=> Mastication insuffisante des aliments.
=> Affections bucco-dentaires.
=> Infections des sphères O.R.L. et pulmonaire.
=> Problèmes digestifs.
=> Aliments odorants ou peu digestes.
=> Prise de médicaments.
=> Et aussi alcool, café, tabac, régimes alimentaires, stress…

LES BONS GESTES EN PRÉVENTION
=> Adopter une bonne hygiène bucco-dentaire.
=> Éviter de consommer des aliments à forte odeur.
=> Boire suffisamment pour hydrater sa bouche et bien saliver.
=> Privilégier une alimentation verte, riche en eau et fibres, et pauvre en sucres ajoutés.
=> Prendre soin de sa flore intestinale.

EN CAS D’URGENCE
=> Huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) : 1 goutte (mais pas plus) directement sous la langue ou en bain de bouche (1 goutte dans un verre d’eau).
=> Croquer du persil cru.
=> Mastiquer des graines de fenouil, d’aneth, de cardamome ou d’anis, ou sucer quelques minutes un clou de girofle ou un bâton de cannelle.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

Les soins des dents

L’hygiène bucco-dentaire est encore trop souvent négligée. Elle est pourtant indispensable à la bonne santé de nos dents et de nos gencives, mais aussi de notre organisme tout entier. Caries, hypersensibilité dentaire ou gingivites sont autant de désagréments qui peuvent être prévenus ou soulagés avec un brossage biquotidien et une nutrition adaptée. À tous les âges.

Mauvaise haleine ?

De toutes les nuisances professionnelles ou handicaps possibles, la mauvaise haleine, autrement dit l’halitose, est celle qui est la plus mal vécue. Ce n’est pourtant pas une fatalité. Identifier son origine, c’est presque guérir !