Brûlures d’estomac : les meilleurs traitements homéopathiques

Rubrique

Brûlures, reflux, aigreurs : les bons remèdes homéopathiques pour apaiser le feu et faire la paix avec son estomac.

ÇA BRÛLE, ÇA PIQUE, C’EST COMME ENFLAMMÉ
Vous avez envie de poser vos deux mains bien à plat sur votre estomac et de vous rouler en boule jusqu’à ce que le supplice cesse. Et hélas, vous savez qu’il recommencera dès le prochain repas, ou alors au prochain écart. La poisse. Heureusement, l’homéopathie peut vous aider à retrouver la paix gastrique.

Qui n’a pas souffert de brûlures d’estomac un jour ou l’autre, à cause d’un abus caractérisé ou pour cause de stress aigu ? Ponctuellement, ces accès ne « comptent pas » : ils sont « normaux » si l’on peut dire. Vous avez fabriqué une grande quantité d’acide, soit pour digérer une grande quantité de nourriture, soit parce que vous avez abusé d’aliments ou de boissons irritants (alcool, café, colas ou autres sodas, thé, lait, jus d’agrumes ou de tomate…), soit encore pour une autre raison (fragilité spécifique, grossesse, stress, agitation/sport juste après le repas…). Bien évidemment, à problème digestif, solution alimentaire : la première chose à faire est d’éliminer la cause du mal : ne plus jamais manger trop, ne plus jamais avaler tout rond sans mâcher, ne plus jamais exagérer sur l’alcool, etc. Mais les bonnes résolutions… ça marche un temps. Et puis tout n’est peut-être pas de votre faute !

Parfois, les douleurs ou les aigreurs s’installent systématiquement après chaque repas ou situation (repas dominical redouté chez belle-maman, stress dans le couple ou au boulot…) et viennent vous torturer, même quand vous mangez léger et faites « tout ce qu’il faut » pour les éviter.

LÀ, L’HOMÉOPATHIE PEUT VOUS AIDER
Car dites-vous bien que les médicaments antiacides ne sont pas la solution, mais alors pas du tout. Ils sont d’ailleurs dans le collimateur de nombreux médecins. Retenez surtout que, comme ils font leur travail d’anti-acidité, le pH de votre estomac remonte : c’est peut-être effectivement bien contre les brûlures (temporairement) mais, d’un autre côté, cela ne garantit pas une bonne « désinfection » des aliments (c’est quand même à ça que sert l’hyperacidité) et, en plus, cela perturbe la digestion intestinale, les aliments ne sont pas digérés correctement. Et le problème se déplace : moins de brûlures mais plus de troubles gastro-intestinaux, de constipation…

AIGREURS CLASSIQUES, GÉNÉRALES
Vous souffrez d’acidité d’une manière générale dans le tube digestif, d’aigreurs, de remontées acides. Tout le tube digestif est le siège d’aigreurs ou carrément de fortes brûlures. Des maux de tête et des nausées, voire des vomissements, peuvent compléter le tableau.
= Iris versicolor 9 CH : 3 granules, 2 à 3 fois par jour, pendant les jours à problème.

VOUS SOUFFREZ DE BRÛLURES, MAIS AUSSI DE PESANTEUR DIGESTIVE
C’est lourd, c’est lent… mais vous savez pourquoi : encore une fois, vous avez trop mangé et trop bu. Tout indique d’ailleurs que vous avez exagéré : langue chargée (blanche), besoin de desserrer pantalon ou ceinture, petit somme à la fin du repas.
= Nux vomica 9 CH : 3 granules, 2 à 3 fois par jour, pendant les jours à problème.

VOUS AVEZ MANGÉ TROP DE SUCRERIES, TROP VITE
Dévoré un goûter particulièrement énorme, un brunch irrésistible ou fait une descente chez un bon pâtissier ? Ou vous avez un gros boulot à faire et vous essayez de tenir à coup de barres chocolatées et de sodas ?
= Argentum nitricum 9 CH : 3 granules. Renouvelez 1 ou 2 fois si nécessaire, à 30 mn d’intervalle. Si c’est chronique, 3 granules matin, midi et soir.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Cuisiner autrement en automne
Les secrets d'un jeûne réussi
Trucs et astuces de santé