Le jardin en hiver

Lorsque l’hiver prend ses quartiers dans un jardin bien préparé, le jardinier peut se reposer et rêver aux plantations de printemps !

Il faut bien sûr protéger le jardin du froid (plantes, outils, canalisations d’eau, oiseaux et autres auxiliaires…) mais également se souvenir que le froid :
- améliore la structure des sols lourds par fragmentation, favorise la décomposition des matières organiques qui seront plus disponibles au printemps ;
- réduit les populations de nuisibles ;
- répond aux besoins de certaines espèces qui, sans ces températures basses, ne germeraient pas ou ne fructifieraient pas.

Les gels deviennent dangereux lorsqu’ils sont forts et/ou surviennent brutalement. Au dégel, vous trouverez des organes flétris, brunis ; soyez patient et attendez quelque temps pour voir ce qui est encore vivant ou pourra redémarrer. Très souvent les dégâts n’ont pas atteint les racines ou les bourgeons, organes essentiels de la survie.

Dès le redoux, pensez à :
- arroser les plantes à feuillage persistant et les conifères : les périodes de gel ont un effet déshydratant ;
- vérifier l’enracinement des vivaces et pérennes ; le gel peut provoquer un déchaussement des racines avec ou non de la casse.
- Globalement, les travaux du sol, les récoltes et les interventions sur les plantes (taille, division de touffe, nettoyage d’écorce…) se font lorsqu’il ne gèle pas.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de lithothérapie
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Produits chimiques : l'overdose
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet