Parkinson : une piste naturelle

Rubrique

Le farnésol est un alcool à la délicate odeur de muguet que l’on trouve dans certains fruits et dans de nombreuses huiles essentielles, comme celles issues des fleurs d’oranger (néroli) ou de tilleul. On l’utilise en parfumerie, en cosmétiques, mais aussi comme anti-insectes et anti-acariens. Il est également étudié depuis quelques années pour ses propriétés anticancéreuses et anti-inflammatoires.

Cette fois, des chercheurs de l’université Johns Hopkins, aux États-Unis, ont montré, lors d’une étude préclinique, que la molécule pouvait empêcher la perte de neurones producteurs de dopamine dans le cerveau – perte responsable des symptômes typiques de la maladie de Parkinson.

Le farnésol agit en inhibant une protéine spécifique : la protéine PARIS.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de bien-être des 4 saisons
Mon cahier détox sucre
Faut bien mourir de quelque chose !