La gastroparésie

On l’appelle aussi syndrome de « l’estomac paresseux ».
Rubrique

Les difficultés à digérer sont normales après un repas copieux. Dans la gastroparésie, en revanche, un repas normal devient une épreuve.

La gastroparésie fait partie de la famille des dyspepsies fonctionnelles, un ensemble de pathologies de l’appareil digestif caractérisées par des troubles de la motricité gastro-duodénale et de la sensibilité de l’estomac et qui concernent la partie haute de l’abdomen (estomac, pylore, duodénum). Elles se manifestent par de nombreux symptômes dominés par des douleurs lors de la digestion, un retard de la vidange de l’estomac — l’estomac se vide mal ou trop lentement — et une sensation d’inconfort due à la distension gastrique.

Cette maladie est encore assez mal connue. Dans les dyspepsies fonctionnelles comme dans la gastroparésie, il n’y a pas de lésion anatomique, d’ulcère de l’estomac ni de reflux gastro-œsophagien (pas de brûlures ascendantes derrière le sternum ou de goût acide dans la bouche). Du fait de la stagnation des aliments dans l’estomac, une gastroparésie peut donner lieu à une fermentation alimentaire, désagréable, et à un déséquilibre responsable de diabète. Un cercle vicieux s’engage, car le diabète entraîne parfois une gastroparésie !

DES CAUSES DIVERSES
La gastroparésie peut avoir plusieurs origines, comme l’atteinte du nerf 10 (nerf vague ou pneumogastrique) qui innerve l’estomac et qui peut avoir été sectionné malencontreusement lors d’une intervention chirurgicale. Elle peut être liée également à un déficit musculaire de la paroi de l’estomac, à un diabète, à une maladie rare (sclérodermie, amylose) ou à un trouble hormonal (hypothyroïdie). Dans certains cas, ce sont des traitements qui causent le ralentissement de la motricité de l’estomac, comme la digitaline, les anti-inflammatoires ou les antibiotiques.

L’INCONFORT GASTRIQUE AU PREMIER PLAN
La gastroparésie se manifeste par un cortège de signes dominés par l’inconfort pendant la digestion.
De nombreux autres symptômes doivent attirer l’attention :
- des éructations
- des difficultés à terminer les repas (satiété précoce)
- une impression de digestion difficile
- des douleurs à type de crampes ou de brûlures
- une sensation de distension ou de plénitude gastrique (pesanteur ou ballonnements)
- une somnolence
- des nausées
- des vomissements parfois.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Bien manger sans cuisiner
L'alimentation santé : les recettes!