Acides gras "trans"

Non merci !

Ce sont les pires acides gras pour la santé, et nous en mangeons beaucoup, beaucoup trop.

Les acides gras trans, qu’est-ce que c’est ?
Ils résultent de l’hydrogénation de certaines huiles. Et les « bons gras » deviennent « mauvais », tout simplement.
Explication : pour transformer des huiles liquides en morceaux de gras, solides, il est nécessaire de les hydrogéner. Cette opération consiste à ajouter de l’hydrogène à l’huile en question (en général de soja ou de maïs), le tout à très haute température. Hélas, l’hydrogénation change la structure moléculaire du gras, provoquant une véritable perte d’identité. Une huile de tournesol hydrogénée peut ainsi devenir une huile d’arachide à l’analyse !

À quoi servent-ils ?
Au consommateur, à rien, ils ne font qu’abîmer sa santé. Aux industriels, en revanche, les acides gras trans rendent d’immenses services. On l’a dit : ils solidifient le gras « liquide », ce qui permet, d’une part, une longue conservation, d’autre part, un stockage facilité, deux notions de première importance dans le marché alimentaire d’aujourd’hui. Par ailleurs, les trans supportent de très hautes températures, ce qui simplifie la production.

Que leur reproche-t-on ?
Comme les « mauvaises graisses », les graisses saturées (et même plus encore), ils augmentent le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. Comment ? En prenant la place des « bons » gras et donc en perturbant fortement le fonctionnement du corps humain.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Champignons Comestibles
Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau