Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Alcool et Gamma-GT

Pour en finir avec les idées reçues

Un taux élevé n’est pas forcément synonyme d’alcoolisme, loin de là !

Les Gamma-GT sont des enzymes fabriquées par le foie. Contrairement à une idée reçue, leur augmentation n’est pas toujours synonyme d’alcoolisme.

Tour d’horizon en 8 questions-réponses.

1. Les Gamma-GT ne sont-elles sécrétées que par le foie ?

Non. Elles sont synthétisées par de nombreuses cellules humaines et ce, de façon normale. Plus précisément, elles sont synthétisées par les membranes des cellules de nombreux organes du corps humain, au niveau du foie, mais aussi du pancréas, des intestins, des poumons, du cerveau, de la rate, de l’arbre biliaire, jusque dans le cœur. Elles participent au métabolisme des acides aminés, les substances qui composent les protéines.

2. Leur augmentation traduit-elle toujours un alcoolisme ?

Non. La plupart des pathologies affectant les organes où elles sont produites peuvent également faire augmenter leur taux. Ainsi, il est fréquent d’avoir des Gamma- GT élevées en cas d’obésité, d’hépatite, de cancer du pancréas, du sein, de la peau ou du foie, de lithiase vésiculaire, mais aussi en cas de diabète, de pancréatite, d’infarctus cardiaque, d’hypercholestérolémie, d’hyperthyroïdie, d’insuffisance rénale ou de pathologies pulmonaires. Enfin, 5 % des adultes sains et non alcooliques ont aussi une augmentation inexpliquée des Gamma-GT.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

Mieux connaître les gamma-GT

C’est une idée reçue qui peut avoir de graves conséquences lorsque l’on sait que le dosage de cette enzyme est l’un des paramètres recherchés, dans certaines professions, lors de la délivrance des permis de conduire, ou pour déterminer l’aptitude professionnelle. Attention à l’amalgame ! D’autant plus que 5 % des adultes sains (non alcooliques, donc) ont une augmentation inexpliquée des GGT !

Connaissez-vous votre VGM ?

Suspicion d’une carence en vitamines B, d’une consommation excessive d’alcool ou encore d’une anémie par manque de fer… l’étude du volume globulaire moyen s’avère incontournable pour l’orientation diagnostique dans de nombreuses situations.