Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Appel à l'(entr)aide pour les Électro-Hyper-Sensibles

“Chers amis, chers humains,

Voici un tableau d’ombre et de lumière. L’ombre : si l’heure est grave pour tous les êtres vivants sur Terre, elle l’est d’autant plus pour les personnes Électro-Hyper-Sensibles. “Sensibles” aux champs électromagnétiques artificiels, c’est un mot doux qui cache une réalité tragique durement éprouvée dans la chair : graves troubles cardiaques, cognitifs, neurologiques, digestifs, hormonaux et endocriniens, douleurs musculaires et articulaires, troubles de la vision et du sommeil, cancers…

À cette souffrance physique déchirante s’ajoute une double peine : l’incompréhension, le doute et le déni des proches ainsi que de l’immense majorité du monde médical.

Et puisque portables et wifi sont partout en société, s’ajoute une triple peine : une exclusion et un confinement à vie dans la solitude et l’enfermement dans son propre corps souffrant.

Les gouvernements successifs font tout pour “éradiquer” les dernières zones blanches (les zones hors-ondes artificielles où les portables ne captent pas).

Mais ne jouons pas avec les mots : éradiquer les dernières zones blanches, c’est aussi éradiquer les personnes qui s’y trouvent.

Car où aller ? Où vivre ensuite ? Le peu d’amis, de famille, de ressources qu’il reste – quand il en reste – dont nous dépendons et qui assurent la survie jusque-là se trouvent en France.

Comme une espèce en voie de disparition, comme des animaux traqués, nos derniers refuges sont (ir)radiés de la carte.

Pour les réfugiés des ondes, ces réfugiés de l’intérieur, ce n’est même plus la possibilité de vivre libre mais de vivre tout court qui se pose désormais à nous.

La lumière : vous. Nous sommes quelques-uns à vivre dans ces derniers espaces menacés. Nous sommes les plus touchés, les plus “sensibles”. Et nous avons grandement besoin d'(entr)aide.

Alors avis aux bonnes âmes et aux bonnes volontés. Nous cherchons des mains et des cœurs pour l’été puis pour toutes les saisons qui suivent. Nous voulons qu’à l’hiver prochain, plus aucun électro-hyper-sensible ne dorme sous une tente ou dans une voiture.

La liste des besoins est longue, le plus simple est d’écrire ou d’appeler notre correspondant, mais les priorités vont à la rénovation d’une ruine et d’une maison ainsi qu’à la construction d’un abri enterré, de cabanes et de petits habitats mobiles tant nous devons danser avec les antennes – pour ne pas dire que l’errance est devenue notre mode de vie.

Les donneurs d’argent qui feraient un chèque à l’association aideraient à payer les donneurs de temps pour le travail réalisé, à acquérir des terrains et à constituer un fonds de solidarité pour les électro-hyper-sensibles les plus touchés.

Toute personne désireuse de nous rencontrer est la bienvenue (nous prévenir à l’avance).

On est dépossédés de presque tout, mais pas encore de la joie. Alors, faisons de ces rencontres d’été de beaux moments de vie !

– Compléments : si nous sommes une minorité à être Électro-Hyper-Sensibles, l’État, lui-même, déclare que 5 % de la population est électro-sensible (ANSES 2018), les spécialistes estiment, eux, que c’est plutôt entre 10 et 20 % de la population qui est déjà impactée par les ondes artificielles en termes de santé.

– Pour s’informer : les documentaires “Ondes de choc”, “Ondes, science et manigances” (sur la falsification des normes sanitaires par les industriels) et “Cherche zone blanche désespérément”, ainsi que les livres L’arc-en- ciel invisible de A. Firstenberg (sur le lien entre ondes artificielles et pathologies modernes) et Ces ondes qui nous entourent – Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques du Pr. M. Blank.

Les membres de l’Association Solidarité Électro-Sensibles

PS : si vous envoyez un chèque à l’association, merci de nous en prévenir également au téléphone. Adresse de l’association : 12 rue des Gardes – 39410 Saint-Aubin.

Maxime (correspondant) : 09 72 45 58 47 (boîte vocale).”

Magazine

Articles liés