Rebelle-Santé n° 246

2,00 3,00 

Dans le numéro de juin 2022 :

– Corps-esprit – Chassez votre stress par l’alimentation
– Naturopathie – Les vertus de l’extrait de pépin de pamplemousse
– Anatomie – Notre thyroïde à la loupe
– Cosmétiques – Les soins aux huiles essentielles anti-jambes lourdes
– Jardin – Gérez les invasives

-
+

Spécifications

UGS : Choisir un format ci-dessus Rubrique :

Jeûne : pour se soigner aussi

Lorsque j’ai écrit mon premier livre sur le jeûne (il y a plus de 20 ans), je me souviens avoir commencé le texte en indiquant que, pour moi, la principale contre-indication au jeûne était la peur. Évidemment, ceci ne valait et ne vaut que si l’on est en bonne santé et si l’on jeûne pour son bien-être. Quand on est sous traitement médical ou touché par une maladie chronique, il est risqué de se lancer dans cette aventure sans surveillance. D’ailleurs, lors de l’inscription pour un stage de jeûne, les organisateurs vous demandent de certifier que vous êtes en bonne santé, que vous avez pris connaissance des contre-indications et que vous n’êtes pas sous traitement ou, dans le cas contraire, de fournir un certificat médical. En Allemagne et en Suisse, il y a des cliniques où l’on peut pratiquer un jeûne thérapeutique, pas chez nous. Mais aujourd’hui, en France aussi il est possible de suivre des cures de jeûne supervisées par des médecins. Où ? pas dans des cliniques, mais dans des centres accueillant habituellement des stages “jeûne et randonnée”. C’est la formule idéale pour résoudre un problème de santé, observer un jeûne alors qu’on est sous traitement médical, ou bien tout simplement parce qu’on a envie de tenter l’expérience, mais sous l’œil d’un médecin pour se rassurer, surtout la première fois. J’ai interrogé le Dr Claire Delval (voir p. 16), l’une des premières médecins à superviser de tels stages, organisés cet été en Bourgogne et dans la Drôme.

Nous serons quelques-unes, au journal, à retourner en juin jeûner avec notre amie Martine et cette perspective m’enchante. J’espère que vous avez, vous aussi, des projets enthousiasmants. Je rêve également que juin, rendez-vous des élections législatives, soit un mois de renouveau qui voie notre pays s’engager vers une réelle transition écologique, un système de santé plus juste, une société plus équitable… Allez, on rêve ensemble ?

En attendant, je vous souhaite une belle transition saisonnière,

Sophie Lacoste

Corps-esprit

Anatomie

Flore

Connaître les animaux

Cosméto

Courriers

En bref

Examens

Fait-maison

Jardin bio

Lecture

Lithothérapie

Pathologies

Phyto aroma

Recettes de cuisine

Thérapies naturelles

Trucs

Urgences

Mouvements