Chélidoine

J’ai descendu dans mon jardin...
Rubrique

Le suc orangé de cette plante a le pouvoir de chasser cors et verrues !

On disait de moi que si on plaçait l’une de mes feuilles sur la tête d’un malade, cela le faisait chanter s’il devait mourir, et pleurer s’il devait guérir. Paradoxal, non ! On croyait aussi que l’hirondelle frottait les yeux de ses petits nés aveugles avec mon suc afin de leur redonner vue. D’où mon nom grec « khelidôm » qui signifie hirondelle. On m’appelle aussi herbe à bouc, à cause de mon odeur... paraît-il... Vous avez deviné mon identité ?

  • Nom commun : claretto, grande éclaire, felougène, herbe aux verrues.
  • Genre et espèce : Chelidonium majus.
  • Famille : PAPAVERACEAE : plantes herbacées contenant un suc laiteux (latex) ; feuilles souvent alternes ; fleurs à quatre pétales ou plus et nombreuses étamines ; 200 espèces et 26 genres.
  • Habitat : près des vieux murs, pierrailles, terrains incultes.
  • Floraison : avril à septembre.
  • Origine :  Europe, Asie, Afrique du Nord.
  • Hauteur : 20 à 80 cm.

 

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les huiles essentielles qui guérissent
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Et si vous appreniez à vous soigner vous-même ?