Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des solutions naturelles pour l’arthrose des animaux !

Plus fréquente chez les chiens que chez les chats, l’arthrose, lorsqu’elle est douloureuse, peut vraiment retentir sur la qualité de vie de votre petit compagnon. Une bonne raison pour réagir énergiquement !

Beaucoup de maîtres pensent, à tort, que seuls les vieux toutous peuvent souffrir d’arthrose et donc, qu’il n’y a pas lieu de s’en inquiéter avant 8/10 ans. C’est oublier que les jeunes chiens ayant une malformation congénitale (comme une dysplasie de la hanche, par exemple) ou que les chiens et les chats ayant un antécédent de traumatisme avec fracture du bassin et/ou d’un membre, peuvent aussi développer une arthrose précoce. De même, les animaux en surpoids – qui de fait sollicitent anormalement leurs articulations – et les animaux très (trop) sportifs que l’on a exagérément poussé pendant leur phase de croissance, peuvent aussi faire de jeunes arthrosiques.
C’est pourquoi, au final, ce n’est pas tant l’âge qui doit vous alerter, que le fait qu’il présente des douleurs (au point de se montrer parfois irritable), surtout le matin au réveil et/ou boite par intermittence et/ou refuse carrément d’avancer. Le vétérinaire est évidemment là pour confirmer le diagnostic et, lorsque le chien souffre trop, proposer par exemple des anti-inflammatoires qui vont avoir un effet immédiat. Mais étant donné qu’une arthrose a plutôt vocation à s’installer, avec des phases plus douloureuses que d’autres, une vision à long terme, avec des remèdes naturels et mieux tolérés, est préférable…

UN PEU MOINS DE GRAS, DAVANTAGE DE MOTILITÉ !
Tout kilo en trop est un poids en plus pour ses articulations. C’est pourquoi la lutte contre le surpoids est une priorité, de préférence avant qu’une arthrose ne s’installe, mais aussi quand elle est déjà là. Le bénéfice d’une perte de poids est double : c’est autant de kilos en moins à supporter pour les articulations malades et c’est aussi plus de motilité retrouvée. Or, cela tombe bien, car un animal qui bouge davantage est un animal qui a plus de chances de perdre de la mauvaise graisse et de retrouver un poids idéal !

LES REMÈDES STARS DE L’ARTHROSE
Certaines plantes sont communes à l’humain et à nos animaux de compagnie. C’est, par exemple, le cas de l’harpagophytum, qui favorise la régénération du cartilage. Quant à la reine-des-prés, elle est parfois donnée en complément d’un médicament anti-inflammatoire classique, car elle permet d’en diminuer les doses et donc la nocivité (mais on ne la donne jamais au cheval pour qui elle est toxique).
Attention, malgré tout, à donner uniquement des produits de phytothérapie à visée vétérinaire, car on peut trouver dans les produits de phytothérapie à usage humain d’autres ingrédients qui pourraient s’avérer dangereux pour nos animaux.
Ce risque n’existe pas en homéopathie où l’on peut donc donner sans crainte Bryonia alba en cas de raideurs, Ruta graveolens et Arnica montana en cas de douleur (en 9 CH, à raison de 3 granules matin et soir).

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin