Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

En novembre, améliorez le sol et plantez des arbres

Commencez les travaux d’aménagement du jardin pour le rendre moins sensible aux stress climatiques !

Cette année, plus que de l’arrivée du froid, les jardiniers s’inquiètent des conséquences du réchauffement climatique. En novembre, pensez à améliorer le stockage de l’eau par le sol. Les conseils donnés à la rubrique “potager” valent pour tout le jardin. Autre priorité, la plantation d’arbres pour assurer en période estivale de la fraîcheur au potager comme au jardin d’ornement, voire dans la maison.

Au potager

3 gestes pour augmenter le stockage de l’eau :

  • Apportez régulièrement de la matière organique.
  • Préservez la faune, qui contribue à dégrader la matière organique et à la lier aux particules d’argile : le sol retient mieux l’eau et sa structure est améliorée.
  • Améliorez la structure du sol.

En novembre, couvrez la terre pour la protéger de l’érosion hivernale et, à plus long terme, l’enrichir en matière organique et en humus. Elle retiendra beaucoup plus d’eau et résistera mieux à l’érosion des pluies de l’été, parfois violentes.

Comment faire ?

Dès que l’humidité a pénétré d’une dizaine de centimètres dans la terre, griffez-la sur 10 à 15 cm de profondeur et apportez :

  • soit 5 à 6 pelletées par m2 de fumier de cheval, de poule ou de bovin (si possible déjà légèrement composté),
  • soit du compost souple, inodore ou encore des feuilles mortes (broyez avant les feuilles vernissées, type laurier palme, et évitez les feuillages de conifères).

Autre solution, implantez un engrais vert :

  • le trèfle ou la vesce… pour limiter le lessivage de l’azote en climat hivernal pluvieux
  • les radis chinois ou la chicorée pour décompacter 
  • le seigle en sol pauvre
  • la moutarde un peu partout…

Les travaux classiques

Récoltez les derniers légumes fruits et la mâche, l’oseille et les chicorées après les avoir fait blanchir. Si vous avez pu arroser, goûtez vos premiers choux de Bruxelles ou les choux d’hiver pommés (Milan et cabus) et les choux rouges hâtifs.

Récoltez les poireaux en fonction des besoins ; les variétés d’hiver résistent au gel. En région froide, dès les premiers frimas, récoltez et stockez les célerisraves, carottes, betteraves et navets.

Ramassez les courges bien mûres, les potirons et les citrouilles. Tous ces légumes se conservent à 12 °C minimum et à la lumière.

Terminez de repiquer les laitues d’hiver dans les terres drainantes et plantez de l’ail.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Sponsorisé

Pour aller plus loin