La benoÎte ( Geum urbanum)

Ce qui pousse en mai... pour votre santé
Rubrique

Je ne sais pas pour vous, mais mon jardin est littéralement envahi par cette plante.

Commune en France, cette vivace de 40 cm de hauteur possède des feuilles découpées et des petites fleurs à 5 pétales jaunes. Celles-ci se transforment en petites têtes hérissées qui ont la bonne ou malencontreuse idée de s’accrocher aux manteaux, jupes, chaussettes ou fourrures d’animaux. Il faut ensuite beaucoup de patience pour retirer les petits fruits en forme d’aiguillons.

Certains disent qu’il faut déterrer les rhizomes en octobre, d’autres au printemps. J’ai opté pour la deuxième option, car vous pourrez ainsi cueillir la plante entière et, du même coup, consommer les jeunes feuilles dans des potages ou salades et bénéficier des vertus des racines, tout en maîtrisant la propagation de cette vivace. Il vaut mieux s’attaquer à des sujets âgés de plusieurs années, le système racinaire n’en sera que plus important.

Frottez un peu entre vos doigts les rhizomes pour vérifier que vous ne vous êtes pas trompé(e) de plante, vous devez sentir une odeur de clou de girofle. Disposez-les dans une petite coupelle en verre. Il ne vous reste plus qu’à les nettoyer soigneusement en les faisant tremper dans un peu d’eau puis en les rinçant plusieurs fois. Posez-les sur un linge, puis coupez-les finement, un peu comme pour l’ail. Finissez de les faire sécher en les posant sur une fine compresse que vous installerez près d’une source de chaleur. Ensuite, soit vous les réduisez en poudre, soit vous les gardez tels quels. Le rhizome est astringent, antiseptique et anesthésiant. Quant aux feuilles, cueillez-les jeunes et faites-les sécher rapidement près d’une source de chaleur.

CONTRE LES MAUX DE TÊTE
> Infusion
: les feuilles sont riches en tanins, ce qui vous aidera à soulager vos migraines. Versez de l’eau bouillante dans une tasse dans laquelle vous aurez préalablement mis une cuillerée à soupe de feuilles sèches de benoîte. Couvrez, laissez infuser un quart d’heure, puis retirez les feuilles avec une cuillère. Pressez-les au-dessus de votre tasse afin de récupérer le maximum de leurs composants actifs et ajoutez un peu de miel de lavande. Buvez trois tasses dans la journée.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier pour brasser de la bière
Poids : mode d'emploi