Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La pelade

Quand les cheveux tombent par poignées…

La pelade est une affection du cuir chevelu caractérisée par la chute des cheveux par plaques. On parle de pelade décalvante lorsqu’il y a perte totale des cheveux. Pour la médecine actuelle, la cause de la pelade est inconnue, mais un dysfonctionnement des mécanismes de défense de l’organisme est suspecté. C’est pourquoi on a tendance à considérer la pelade comme un trouble auto-immun.

DANS LA TÊTE, PUIS SUR LA TÊTE !
En réalité, le dysfonctionnement dont il est question affecte plus largement le super-système de régulation de l’organisme, autrement dit le système psycho-neuro-endocrino-immunitaire ou système PNEI. La survenue d’une pelade peut être liée à un grand choc émotionnel, une séparation ou encore à une période de peur prolongée. Quant à la pelade décalvante, elle peut traduire un sentiment de vulnérabilité, de profonde insécurité, de perte de protection, de honte.
Ces problèmes n’ont rien d’insurmontable, mais le fait de les occulter de son esprit — pour une simple question de « survie » psychologique — n’arrange rien, car, comme l’a dit Carl Jung, « tout ce qui ne parvient pas à la conscience nous revient sous forme de destin ».  En l’occurrence, le destin va frapper sous la forme d’une pelade.

QUE FAIRE ?
La stratégie de soin tient en 3 points :
> modifier l’image de soi, changer son regard sur l’existence, apprendre à lâcher prise et se relier à la partie immaculée de son être, là où coïncident cœur humain et cœur divin (vaste programme !)  ;
> recourir à un immuno-modulateur ;
> favoriser la repousse des cheveux par des soins oléo-aromatiques locaux et des apports nutritionnels suffisants en protéines, vitamines du groupe B, zinc, soufre et fer.

VOYONS MAINTENANT LA PARTIE NUTRITIONNELLE
> La levure de bière vivante apporte toutes les vitamines du groupe B. On y trouve aussi protéines soufrées, zinc et fer. Bref, il s’agit du meilleur complément alimentaire pour les cheveux !
> Ne pas faire l’impasse sur les protéines d’origine animale, car c’est dans ces protéines que l’on trouve principalement les acides aminés soufrés.
> Le zinc d’origine animale est mieux assimilé par l’organisme.
> Le fer d’origine animale est également mieux absorbé par l’organisme.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin

H comme…

Suite de notre petit dictionnaire explicatif sur les ingrédients cosmétiques… Pour décoder leurs appellations officielles (telles qu’elles apparaissent dans la déclaration des composants d’un produit…