Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La posture de l’arbre

La puissance de l’arbre réside dans son pouvoir de renaissance, ses facultés d’adaptation relèvent d’un état aussi souple que sa force peut être dense.

L’arbre est un modèle pour le pratiquant de yoga

Son corps végétal se compare aisément au corps humain. Un tronc à l’intérieur duquel la sève transmet son énergie, une colonne vertébrale et le même processus. Des branches et des feuilles pour accueillir le vent, des bras et des jambes pour se mouvoir dans l’espace. La stabilité des deux dépend de leurs racines et de leur équilibre. Quelle que soit la saison, il manifeste sa splendeur. L’arbre possède une grande sagesse qu’il ne cesse de nous enseigner : évoluer avec son rythme, son temps et tous les éléments environnants.

Debout, placez un pied calé sur la cuisse puis élevez vos bras tendus au-dessus de la tête.
Restez dans l’équilibre de cette attitude quelques instants pour vous sentir dressé entre ciel et terre dans l’expression de la stabilité.
Respirez normalement et tout en restant “tenu”, détendez-vous.

Puis, faites basculer votre buste en avant jusqu’à venir poser vos mains sur le sol.

Cette attitude représente l’instant physique et symbolique de l’introspection. Sans hésiter, vous plongez à l’intérieur de vous-même, dans le nid des pensées. Comme l’expression physique le montre, ce n’est pas toujours facile, mais le résultat en vaut bien l’effort. C’est en renouvelant souvent votre pratique tant physiquement avec la posture de l’arbre, que moralement avec le regard intérieur, qu’il deviendra possible de vous libérer des entraves à la paix du cœur et de l’esprit.

Magazine

Pour aller plus loin

Le yoga de la créativité

Le monde dans lequel nous vivons est composé de plusieurs mondes, celui que nous voyons et ressentons au travers de nos sens, celui que nous créons depuis le fonctionnement de notre esprit, et le monde invisible qui nous entoure mais demeure inaccessible au raisonnement cartésien. L’expérience de ces deux derniers mondes peut s’avérer utile dans le sens où elle lève le voile sur l’ordinaire du quotidien. Allons ensemble, si vous le voulez bien, parcourir les terres et les chemins de la vie sous ses multiples formes.

Le qi gong du printemps

À  chaque saison nouvelle, une énergie prend le relais de celle qui vient d’achever son œuvre. C’est en observant la nature que l’on approche au plus près du merveilleux pouvoir de vie qui anime toute chose. L’énergie universelle baigne les éléments du ciel et de la terre dont nous faisons partie. Synonyme de renaissance, la saison du printemps porte en elle un potentiel vital dont le qi gong détient les secrets.