L'arachide pour votre santé

Rubrique

Très nourrissante, mais aussi très sensibilisante, l’arachide reste principalement associée aux risques d’allergies qu’elle peut déclencher. Protéines, acides gras, minéraux, vitamines… Décorticage de cette légumineuse très fréquente dans notre environnement alimentaire.

De sa graine appelée cacahuète, consommée le plus souvent torréfiée et décortiquée, sont extraites une huile et une pâte, le beurre d’arachide ou Peanut Butter, très populaire en Amérique du Nord.

PROTÉINES, BONS GRAS ET MNÉRAUX
L’arachide présente de nombreux avantages pour les non-allergiques. C’est d’abord une très bonne source de protéines (24 g pour 100 g de cacahuètes), appréciable dans les menus végétariens. Elle contient de bons corps gras (acides gras mono et polyinsaturés) et des phytostérols, bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire. Vitamines (B1, B3, B6, B9 et E), minéraux en nombre (zinc, cuivre, manganèse, magnésium, phosphore, sélénium…) et fibres enrichissent sa composition. Ainsi que des resvératrols, polyphénols présents également dans la peau des raisins et grâce auxquels elle acquiert des propriétés antioxydantes, aidant ainsi l’organisme à lutter contre les radicaux libres.

ALLERGIE, HANDICAPS ET ESPOIRS
Aliment des plus allergisants dans le monde et des plus handicapants pour les familles concernées (décryptage systématique des listes d’ingrédients, plus de repas au restaurant ni de goûters non adaptés, menus aménagés à la cantine…), l’arachide est responsable de nombreux décès chaque année. Pouvant se manifester par une simple diarrhée, un eczéma, une urticaire ou un œdème de Quincke et même un choc anaphylactique, l’intolérance à l’arachide touche principalement les bébés, enfants et jeunes adultes, et reste durable.

Futures mamans, soyez vigilantes !
Si votre terrain familial est propice, certaines études ont établi que la consommation d’arachide durant la grossesse multiplierait la prévalence d’allergie chez le bébé. D’autres révèlent que, diagnostiquée plus précocement chez le bébé, l’allergie à l’arachide pourrait être plus facilement soignée. D’où l’espoir, encore récent, d’une désensibilisation possible chez les enfants, en réintroduisant progressivement et durablement des arachides dans leur alimentation, afin de favoriser et maintenir une tolérance à l’allergène…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier des Fleurs de Bach
Produits chimiques : l'overdose
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins