Le fécalome

Bénin mais très désagréable
Rubrique

Une constipation inhabituelle qui dure depuis plusieurs semaines ? Des selles qui s’évacuent de plus en plus difficilement ? Il s’agit peut-être d’un fécalome, autrement dit d’un amas de matières fécales dures dans le rectum et qui ne peuvent plus être éliminées du fait de leur volume et de leur densité.

Une pathologie fréquente avec l’âge et qui s’accompagne d’une gêne importante. Le fécalome est l’une des complications de la constipation. En effet, plus les selles stagnent dans la partie terminale de l’intestin, plus elles deviennent dures. Le fécalome correspond donc à l’accumulation dans le rectum de selles compactes et déshydratées, donc dures. Des selles qui vont se charger progressivement de calcium qui va les durcir encore plus. D’où une difficulté supplémentaire lors du passage à la selle. Un bouchon se forme progressivement qui empêche toute défécation «efficace». Les selles vont donc s’accumuler au-dessus du fécalome et se déshydrater à leur tour. Un cercle vicieux s’enclenche dont il n’est plus possible de sortir spontanément. Bénin le plus souvent, le fécalome s’accompagne parfois d’une véritable occlusion lorsqu’aucune matière ni aucun gaz ne peuvent plus être évacués et que le patient continue de s’alimenter normalement. Le ventre gonfle alors rapidement.

L’ALITEMENT…
Le fécalome est fréquent avec l’âge, surtout dans les services de gériatrie. Premier responsable, l’alitement prolongé qui prive l’organisme de l’un des principaux mécanismes du transit intestinal : la pesanteur, qui fait que les matières, une fois passé l’angle gauche du côlon, « tombent » dans le rectum pour aller pousser les matières qui les précèdent et faciliter ainsi leur évacuation.

… ET LES MÉDICAMENTS !
Autres grands responsables du fécalome, les différents traitements médicamenteux, psychotropes en tête, qui vont avoir comme effet indésirable de ralentir le transit intestinal.

UNE CONSTIPATION QUI DURE
Le fécalome se manifeste d’abord par une constipation plus ou moins prononcée depuis plusieurs semaines, associée à des douleurs abdominales. Il n’est pas rare de retrouver un chapelet de matières dures lors de la palpation du côlon gauche.
Le médecin n’a aucun mal à retrouver une masse dure dans le rectum lors du toucher rectal. C’est l’examen capital lorsqu’on suspecte un fécalome. Mais attention, un rectum qui paraît vide, et donc a priori indemne de fécalome, ne permet pas d’éliminer formellement cette pathologie car certains fécalomes se situent plus haut dans le rectum ou dans le côlon, restant hors de portée du praticien lors du toucher rectal.

ABDOMEN SANS PRÉPARATION
Les formes hautes sont des pièges diagnostiques. D’où l’intérêt de la radiographie de l’abdomen sans préparation, ou ASP, qui va montrer l’accumulation de matières dans le rectum, mais aussi dans le reste du côlon.

PRÉVENTION
Sans surprise, la prévention du fécalome passe par la prévention de la constipation. Il faut :
- Boire suffisamment, notamment en ambiance froide ou chaude. ÿ Manger des aliments riches en fibres (fruits, légumes...).
- Boire du jus d’orange, doté d’un bon effet laxatif.
- Avoir un minimum d’activité physique (marche par exemple).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dans le bleu
Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Trucs et astuces de santé
Les huiles essentielles qui guérissent