Les crèmes solaires sont-elles efficaces ?

La polémique revient régulièrement : les crèmes solaires, et particulièrement les bio, ne protègeraient pas à la hauteur du SPF (facteur de protection solaire) annoncé sur l'étiquette.

QU'EN EST-IL VRAIMENT ?
Le rayonnement solaire est composé de plusieurs types de rayonnements, distingués par leur longueur d'onde :
- de 200 à 400 nm : rayonnement ultraviolet (UV) ;
- de 400 à 800 nm : rayonnement visible ;
- de 800 à 1400 nm : rayonnement infrarouge (IR).
Plus la longueur d'onde est faible, plus le rayonnement est énergétique… et donc agressif. Ce sont ainsi les rayons UV qui sont les plus susceptibles de causer des dommages à la peau, différents, là encore, en fonction de la longueur d'onde :
- de 200 à 280 nm : les UVC sont potentiellement les plus nocifs, mais ils sont bloqués par la couche d'ozone (au moins quand elle est intacte) ;
- de 280 à 320 nm : les UVB traversent la barrière cutanée et la couche la plus superficielle de la peau jusqu'à l'épiderme ;
- de 320 à 400 nm : les UVA, eux, pénètrent plus profondément, jusqu'au derme.

QUELS EFFETS SUR LA PEAU ?
- Les UVB et les UVA assèchent la peau.
- Les UVA enclenchent les mécanismes qui permettent l'apparition du bronzage ; les UVB peuvent provoquer des coups de soleil ;
l'action conjuguée des UVB et UVA est à l'origine des cancers de la peau : les carcinomes, les plus répandus, et les mélanomes, moins
fréquents, mais plus "méchants".
- Les UVA sont responsables du vieillissement cutané prématuré.
Les produits de protection solaire (crèmes, laits, sticks lèvres…) sont formulés pour protéger la peau des atteintes des rayons UV.
Pour une protection optimale, la réglementation exige que le facteur de protection UVA soit équivalent à au moins 1/3 du facteur de protection UVB, exprimé par le SPF.

COMMENT SE MESURENT LES FACTEURS DE PROTECTION ?
Les facteurs de protection anti-UVB et anti-UVA sont mesurés par le fabricant du produit solaire, qui doit pouvoir justifier de ce qui est affiché sur son étiquette.

Rappelons aussi qu'un écran total n'existe pas, du moins grâce à un cosmétique. Le terme a d'ailleurs été interdit sur leurs étiquettes, car ils ne protègent jamais à 100 %. Ce qui veut dire que, même avec une crème solaire bien appliquée, il ne faut jamais abuser du soleil, que ce soit par le biais d'expositions trop longues ou aux heures où les rayons sont les plus nocifs (globalement 11 h – 16 h).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Trucs et astuces de santé