Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Les espèces invasives – Comment agir au jardin ?

Depuis toujours, les espèces animales ou végétales se sont déplacées et ont colonisé de nouveaux lieux sur la planète. Or, depuis quelques décennies, ce phénomène s’accélère, de nouvelles espèces se propagent rapidement, perturbant les écosystèmes. Endiguer ces invasions est essentiel et ne peut se faire qu’en prise directe avec le terrain. Parmi les citoyens qui s’engagent dans cette lutte, les jardiniers sont en première ligne pour agir.

La tâche est importante, voyons quelles peuvent être leurs actions contre les végétaux invasifs, et aussi quelles attitudes préventives sont possibles.

Les espèces invasives, une définition

Il s’agit d’espèces introduites, volontairement ou non, par les humains, dans un nouveau territoire, hors de leur aire de distribution naturelle, qui s’implantent et se propagent, menaçant les espèces indigènes, leurs habitats, les écosystèmes. Elles provoquent des nuisances environnementales, socio-économiques, sanitaires.

Le terme anglais “espèce invasive” est couramment employé, on utilise aussi le terme “espèce envahissante” qui a le même sens en écologie. Les experts parlent d’Espèces Exotiques Envahissantes (EEE).

Les caractéristiques d’une espèce invasive

– Capacité de reproduction ou de multiplication importante (graines nombreuses, légères…).

– Rapidité du développement qui limite l’accès aux nutriments pour les autres espèces.

– Forte capacité d’adaptation et de résistance aux variations environ- nementales.

– Peu ou pas de prédateurs ou para- sites.

Le processus invasif

Une espèce exotique devient envahissante à l’issue d’un processus en plusieurs phases, incluant souvent un temps de latence qui se compte au moins en décennies avant la phase d’expansion (voir tableau ci-dessous).

Travaux juin

 

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Produits

Articles liés

Lutte pour la biodiversité et contre la pauvreté

On peut résumer les principaux défis de la “8ème conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique”, qui a eu lieu fin mars à Curitiba au Brésil, à la conservation de la biodiversité, son utilisation durable et le partage des bénéfices qui en sont issus.

Article écrit par Alix Belvoit