Les soins du siège de bébé

Ils se pratiquent après chaque bain et à chaque changement de couche… ce qui peut faire 6 à 10 fois par jour durant les premiers mois de la vie d’un enfant. Et sur une zone sensible, s’il en est. Comment bien s'occuper du siège de son bébé ? C’est notre leçon cosmétique n° 9 !

On sait que la peau d'un bébé, organe encore en cours de formation, tout en fragilité, délicatesse, sensibilité et manque de protection, a besoin de soins bien adaptés. Rien à voir avec la façon dont on traite celle d'un adulte, ni même avec les attentions qu'on réserve à celle d'un jeune enfant.
Fesses rouges et érythèmes, provoqués par la macération des selles et des urines au contact de l'épiderme, sont souvent le lot des premiers mois de la vie.

LE NETTOYAGE
Il doit être répété très régulièrement au cours de la journée, et également la nuit, par exemple après chaque tétée. Moins longtemps la peau restera dans un milieu "sale", mieux elle se portera.
Avec quoi ?
Deux options pour cette étape :
> Lait de toilette + lotion

> Liniment : c'est le top du top pour la toilette  du siège, à la fois nettoyant et produit de soin.
À noter : c'est le seul produit de toilette pour bébé qu'il est recommandé de ne pas rincer, son pH et sa composition lui donnant le statut d'un vrai produit de soin. En revanche, il ne convient pas, mais pas du tout, et quoi qu'en disent certaines étiquettes, au démaquillage de la peau du visage de maman. Ce n'est pas non plus un hydratant corporel, ni un produit de massage.

LE SÉCHAGE
Il est primordial. L'eau est un facteur de prolifération microbienne et de dermite, le maintien d'un milieu humide sous l'occlusion de la couche favorise les érythèmes fessiers. Il est donc particulièrement important, à chaque change, de bien sécher jusque dans les plus petits plis, et jusque dans chaque petit pli !

LE SOIN
L'opération "change" peut s'arrêter là. Les fesses de bébé n'ont besoin de rien d'autre, et particulièrement pas d'un produit cosmétique supplémentaire (et souvent inutile) si elles sont saines. Mais en cas de rougeurs ou d'érythème naissant, un soin complémentaire peut être bienvenu.
Avec quoi ?
>Choisissez une crème de change à l'oxyde de zinc, qui a fait la preuve de ses propriétés antiseptiques et réparatrices sur les épidermes irrités.
>
En revanche, oubliez le talc. Présenté longtemps comme un incontournable des soins du siège, il apparaît en l’espèce tout à fait contre-indiqué. Car que se passe-til une fois la couche refermée ? Il a tendance à s’agglutiner dans les plis du siège, formant des petites boules qui peuvent irriter, et à terme, augmenter les risques d’infection !
Comment ?
> Appliquez doucement (attention, la zone est alors des plus sensibles !) la crème en couche assez épaisse et uniforme sur toute la zone irritée.
> Cessez les applications dès que l'épiderme est redevenu sain : ce type de produit, très utile ponctuellement, n'est pas d’usage quotidien.

Et voilà, c'est terminé ! Vous pouvez alors mettre la nouvelle couche en place et la refermer. Et, bien sûr, recommencer le tout à chaque changement de couche.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.