Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

L’inflammaging

ou inflammation chronique liée à l’âge

L’inflammaging est un état inflammatoire chronique lié au vieillissement de l’organisme et favorisant de nombreuses maladies. Une alimentation proche du régime méditerranéen peut aider à le prévenir et à en réduire la durée et l’intensité.

Aussi orthographié inflamma’ging ou inflamm’age, l’inflammaging est issu de la contraction des deux termes anglais inflammation et aging (vieillissement). Ce nouveau concept médical a été popularisé aux États-Unis par le docteur Barry Sears et décrypté scientifiquement au début des années 2000 par l’équipe du professeur Franceschi*. Il décrit une réaction naturelle de défense du système immunitaire face à un stress qui, malheureusement et contrairement à l’inflammation aigüe, dégénère en un processus chronique et silencieux responsable du vieillissement et de nombreuses pathologies liées à l’âge (arthrose, diabète, ostéoporose, cancers, maladies cardio-vasculaires, Alzheimer…).

Les facteurs favorisants

Différents stimuli, internes et externes, peuvent provoquer l’inflammation, l’amplifier et la chroniciser avec l‘âge :
– la pollution environnementale et les agents chimiques,
– une mauvaise hygiène de vie (alimentation déséquilibrée, tabac…),
– les virus, bactéries et maladies,
– le stress et un mauvais sommeil.

L’alimentation anti-inflammatoire

Adopter une bonne hygiène de vie permet d’empêcher l’inflammation de s’étendre, de garder la forme et d’opter pour un vieillissement naturel le plus harmonieux possible. Cela se traduit, bien sûr, par le choix de bonnes habitudes (alimentation variée et équilibrée proche du régime méditerranéen, pratique d’un exercice physique régulier, travail sur la respiration en pleine conscience, sommeil et vie sociale de qualité…) pour détoxifier l’organisme et l’aider dans ses options de défense.

La nutrition joue un rôle essentiel pour lutter contre le stress oxydatif des cellules et réduire l’installation des états inflammatoires dans la durée. Si elle ne fait pas rajeunir miraculeusement, une alimentation riche en principes actifs antioxydants aide tout de même à ralentir la progression des radicaux libres et à prévenir des maladies attribuables à une inflammation chronique. En tête des nutriments anti-inflammaging à mettre dans son assiette : les omégas 3, les polyphénols et les vitamines.

* Inflamm-aging: An evolutionary perspective on immunosenescence, de C. Franceschi, M. Bonafe, S. Valensin, F. Olivieri, M. de Luca, E. Ottaviani, G. de Benedictis, in Annals of The New York Academy of Sciences, vol. 908, juin 2000, pages 244-254.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

Le stress oxydatif

Notre organisme est le théâtre permanent d’un affrontement dantesque entre d’innombrables armées d’antioxydants et de radicaux libres. Un stress oxydatif apparaît à chaque fois que le combat tourne en défaveur des antioxydants. Lorsqu’il s’installe durablement, ce stress oxydatif conduit à un vieillissement prématuré de l’organisme et favorise le développement de nombreuses pathologies. Une alimentation bien choisie aide le corps à ne pas se laisser déborder par les radicaux libres.

Polyarthrite rhumatoïde (PR)

Une maladie immunitaire La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation chronique de plusieurs articulations. Par maladie auto-immune, il faut entendre maladie au cours de laquelle le système immunitaire s’attaque aux tissus de l’organisme qu’il est censé défendre.

Le thé vert…

Le thé vert, c’est la plante fraîche ou séchée sans aucune transformation, à la différence du thé classique qui lui est roulé, fermenté, fumé… Ce thé à l’état naturel donne le meilleur du Camellia sinensis, des vertus thérapeutiques aujourd’hui démontrées scientifiquement.